Aller au contenu principal

La méthanisation en cale sèche.

Hervé Morin entouré de Clotilde Eudier et Hubert Dejean : « nous
défendons une production agricole qui nourrit les hommes et les
animaux. Ce n’est pas négociable ».
Hervé Morin entouré de Clotilde Eudier et Hubert Dejean : « nous
défendons une production agricole qui nourrit les hommes et les
animaux. Ce n’est pas négociable ».
© Th. Guillemot

« Nous suspendons tout dossier de financement en attendant la mise en place d’un dispositif de contrôle. Ce n’est pas un arrêt définitif, c’est une suspension. »
Avis de tempête sur la filière méthanisation en Normandie. Son président Hervé Morin, accompagné de Clotilde Eudier (vice-présidente en charge de l’agriculture, de la pêche et de la forêt) et Hubert Dejean de la Bâtie (vice-président en charge de la transition environnementale et énergétique), ont tenu ce mardi une conférence de presse pour annoncer cette restriction. Il ne s’agit pas d’un changement de cap mais d’un coup de semonce adressé à l’Etat afin qu’il fasse respecter la règle des 15 % du plafond maximal en tonnage brut des intrants pour l’approvisionnement du digesteur.
Concrètement, c’est Radio Campagne qui a joué le lanceur d’alerte avec par exemple du maïs ensilage proposé ou commercialisé à hauteur de 2 500 €/ha, voire plus, contre 1 500 €/ha en normatif. Une spéculation qui irrite l’exécutif régional. « Je refuse que la méthanisation normande prenne un virage à l’allemande et qu’elle devienne la rémunération principale de l’exploitation agricole », a martelé Hervé Morin. La méthanisation a pourtant le vent en poupe et s’inscrit dans la transition énergétique. Depuis le lancement en 2018 du plan Méth@Normandie, en partenariat avec l’Ademe, l’Etat en région (Dreal, Draaf) et avec l’appui des acteurs tels que Biomasse Normandie, la Cran (Chambre régionale d’agriculture) et les syndicats d’énergie, 188 unités sont sorties de terre pour une production annuelle de 820GWh (gigawatt heure) à partir de 2 Mt de biomasse.

188 UNITÉS EN NORMANDIE 20 EN SUSPENS
« Un objectif au-delà de nos projections », souligne Hervé Morin. Montant de l’enveloppe allouée (Région + Europe) : 50 M€.
L’an dernier dans un courrier, le président de Région demandait au préfet « la mise en place de contrôles plus rigoureux pour éviter les dérives ». Plus rigoureux en tout cas que le simple déclaratif face à des critères d’éligibilité fixés dans le marbre. Un courrier sans suite tangible apparemment, alors bis repetita. La semaine dernière, nouveau courrier, avec en plus l’annonce de l’arrêt immédiat de l’instruction par la Région de tous les dossiers en cours. Une vingtaine de cas serait concernée. Peut-être de quoi faire bouger les lignes espère t-on du côté de l’Abbaye aux Dames. « L’Etat, en charge de la police, doit mettre en place des moyens de contrôle comme sur la PAC. » Fin de citation !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole