Aller au contenu principal

La grande distribution sous très haute surveillance.

Après les opérations de retournement des panneaux à l’entrée des villes et villages la semaine dernière, FNSEA 27 et JA maintiennent la pression. Pour ce second acte revendicatif, ils ont ciblé la grande distribution qui joue un petit jeu tout en ambiguïté sur les prix et les origines, notamment des produits laitiers.

© Delphine Baziret

Lundi après midi, le Carrefour de Guichainville et le Leclerc du Neubourg ont reçu la visite d’une délégation de la FNSEA 27 et JA. Pour Laurent Duclos (secrétaire général de la FNSEA 27) et Benoit Gavelle (président de la section lait), il s’agissait de contrôler les prix et les origines géographiques des linéaires de produits laitiers.

AU LECLERC : DU LAIT À 0,84 €
Surprise ou magie de Noël chez Leclerc, le lait proposé encore la veille à 0,84 €/l n’était plus en rayon mais s’affichait bien sur les écrans de référence. « Rupture destock », ont justifié les responsables de l’enseigne. « Produit volontairement retiré », plaide plutôt le syndicalisme.
Surprise également au niveau de l’origine de certains produits comme ce beurre vendu sous marque « €co+ simplement bien » avec la mention « origine du lait : Europe ». En plein coeur de la Normandie laitière, ça détonne.
Les responsables syndicaux ont demandé aux dirigeants de Leclerc de retirer des rayons les produits incriminés à défaut de pouvoir les sortir du magasin pour les offrir à des associations caritatives. « On comprend vos revendications et on va faire remonter l’information», en guise de réponse.
La délégation FNSEA 27 et JA est repartie calmement tout en promettant de revenir. A n’en pas douter, sans correctif apporté, la tension risque demonter d’un cran.

CHEZ CARREFOUR
Stupeur en arrivant dans le supermarché, des gondoles viandes et charcuterie sont vides pour cause, soi-disant, de rupture de stock. Idem les agriculteurs n’y croient pas. Surprise aussi sur le lait en promotion, la semaine dernière, il était affiché à moins de 0,90 €/l et le jour de l’action, il est affiché à 0,97 €/l. Grosse surprise sur le beurre Président qui est fabriqué par une entreprise familiale française (à en croire l’emballage), mais en regardant bien les petites lignes, il est fabriqué avec un lait importé d’Europe.

CHEZ SUPER U
Les syndicalistes décident de se rendre au Super U en centre-ville d’Evreux. Là, pas de rayons vides, mais de nombreux produits carrés (notamment) en provenance de l’étranger. Le beurre Président est aussi bien présent. Benoit Gavelle demande au directeur de magasin de réduire le rayon Président.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole