Aller au contenu principal

Journée lait FNSEA 27 : s'approprier le prix conforme

Le prix des 1 000 litres payé au producteur diffère d'une entreprise à l'autre, mais le mieux-disant n'est pas forcément le plus partageur de valeur ajoutée. Tout dépend de son mix-produit. Se référer au prix conforme constitue une approche plus objective.

Les potentiels futurs producteurs du centre de formation de
Canappeville ont bénéficié d'un cours particulier de construction du prix du lait, de défense syndicale et d'organisation interprofessionnelle.
La meilleure des façons d'investir en l'avenir.
Les potentiels futurs producteurs du centre de formation de
Canappeville ont bénéficié d'un cours particulier de construction du prix du lait, de défense syndicale et d'organisation interprofessionnelle.
La meilleure des façons d'investir en l'avenir.
© TG

« Calculez le prix conforme entreprise par entreprise », a insisté Daniel Perrin. Le secrétaire général de la FNPL, producteur Sodiaal en Meurthe-et-Moselle, était l'invité de la section lait FNSEA 27 qui s'est réunie le 13 avril dernier à Canappeville en présence de représentants de Seine-Maritime. Élaboré par le syndicalisme, cet outil a pour but d'évaluer le prix du lait payé par les différentes laiteries en tenant compte des spécificités de leur mix-produit et des indicateurs de marché dans un contexte Egalim respecté. Une façon de prendre un peu de recul sur le prix facial tout en disposant d'arguments de négociation objectifs. L'occasion aussi de s'apercevoir qu'il y a encore quelques euros à gratter chez certains mieux-disants.

 

UN INDICATEUR DECRIE

La décision de Sodiaal d'utiliser le nouvel indicateur Atla « beurre-poudre » pour le mois d'avril avec pour conséquence une baisse de 47 e s'est vite invitée au coeur des débats. « La FNPL n'a jamais donné son accord contrairement aux affirmations de Damien Lacombe (ndrl : le président de Sodiaal) », s'est fâché Daniel Perrin. Les producteurs normands acquiescent sur le fond tout en regrettant quelque peu la forme. « Je n'ai pas bien avalé le communiqué de presse. On a fragilisé notre interprofession », regrette Manuel Gavelle. Au-delà, les dommages collatéraux se font jour comme « OPNC UNELL qui n'arrivent pas à faire respecter l'accord avec Lactalis parce que Sodiaal ne respecte pas la règle ».

Des règles qu'il faudra cependant suivre pour assurer la souveraineté alimentaire dans une période de turbulences et d'incertitudes. La collecte mondiale dans les grands bassins baisse depuis 8 mois. Le cheptel laitier est en recul. Parallèlement, 47 % des éleveurs laitiers vont partir à la retraite d'ici 2027 en France. Quid du renouvellement des générations ? « Il ne faut pas se démoraliser, se veut rassurant Laurent Duclos. Nous disposons d'une des filières les mieux organisées via le syndicalisme. Nos OP doivent monter en puissance pour aller chercher de la valeur ajoutée ». Egalim 2 a fait naître de gros espoirs, mais l'explosion des charges a perturbé la stabulation. « Il faut sensibiliser nos industriels et la grande distribution ». Objectif 40 EUR pour l'éleveur et autant pour le transformateur. « L'élevage est aussi un enjeu de biodiversité, » argumente en sus Laurent Duclos.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole