Aller au contenu principal

Journée lait FNSEA 27 : s'approprier le prix conforme

Le prix des 1 000 litres payé au producteur diffère d'une entreprise à l'autre, mais le mieux-disant n'est pas forcément le plus partageur de valeur ajoutée. Tout dépend de son mix-produit. Se référer au prix conforme constitue une approche plus objective.

Les potentiels futurs producteurs du centre de formation de
Canappeville ont bénéficié d'un cours particulier de construction du prix du lait, de défense syndicale et d'organisation interprofessionnelle.
La meilleure des façons d'investir en l'avenir.
Les potentiels futurs producteurs du centre de formation de
Canappeville ont bénéficié d'un cours particulier de construction du prix du lait, de défense syndicale et d'organisation interprofessionnelle.
La meilleure des façons d'investir en l'avenir.
© TG

« Calculez le prix conforme entreprise par entreprise », a insisté Daniel Perrin. Le secrétaire général de la FNPL, producteur Sodiaal en Meurthe-et-Moselle, était l'invité de la section lait FNSEA 27 qui s'est réunie le 13 avril dernier à Canappeville en présence de représentants de Seine-Maritime. Élaboré par le syndicalisme, cet outil a pour but d'évaluer le prix du lait payé par les différentes laiteries en tenant compte des spécificités de leur mix-produit et des indicateurs de marché dans un contexte Egalim respecté. Une façon de prendre un peu de recul sur le prix facial tout en disposant d'arguments de négociation objectifs. L'occasion aussi de s'apercevoir qu'il y a encore quelques euros à gratter chez certains mieux-disants.

 

UN INDICATEUR DECRIE

La décision de Sodiaal d'utiliser le nouvel indicateur Atla « beurre-poudre » pour le mois d'avril avec pour conséquence une baisse de 47 e s'est vite invitée au coeur des débats. « La FNPL n'a jamais donné son accord contrairement aux affirmations de Damien Lacombe (ndrl : le président de Sodiaal) », s'est fâché Daniel Perrin. Les producteurs normands acquiescent sur le fond tout en regrettant quelque peu la forme. « Je n'ai pas bien avalé le communiqué de presse. On a fragilisé notre interprofession », regrette Manuel Gavelle. Au-delà, les dommages collatéraux se font jour comme « OPNC UNELL qui n'arrivent pas à faire respecter l'accord avec Lactalis parce que Sodiaal ne respecte pas la règle ».

Des règles qu'il faudra cependant suivre pour assurer la souveraineté alimentaire dans une période de turbulences et d'incertitudes. La collecte mondiale dans les grands bassins baisse depuis 8 mois. Le cheptel laitier est en recul. Parallèlement, 47 % des éleveurs laitiers vont partir à la retraite d'ici 2027 en France. Quid du renouvellement des générations ? « Il ne faut pas se démoraliser, se veut rassurant Laurent Duclos. Nous disposons d'une des filières les mieux organisées via le syndicalisme. Nos OP doivent monter en puissance pour aller chercher de la valeur ajoutée ». Egalim 2 a fait naître de gros espoirs, mais l'explosion des charges a perturbé la stabulation. « Il faut sensibiliser nos industriels et la grande distribution ». Objectif 40 EUR pour l'éleveur et autant pour le transformateur. « L'élevage est aussi un enjeu de biodiversité, » argumente en sus Laurent Duclos.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole