Aller au contenu principal

Jean Puech d'Alissac, président du canton JA de Pissy-Pôville et du Comité de pilotage en charge du festival.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du syndicat Jeunes départemental et dessine les contours de l'organisation qui se met en place pour ce qui constitue le plus grand festival agricole en plein air d'Europe.

Rappelez-nous ce que sont les Terres de Jim et comment s'est déroulée votre candidature ?

" Les Terres de Jim sont anciennement la finale nationale de labour qui existe depuis plus de 75 ans. L'événement a été reba- ptisé en 2014 du nom du personnage qui figure sur tous les supports de communication. Il fait le lien entre les filières agricoles et le grand public. Positif et curieux, il s'émerveille, s'interroge, s'intéresse. Son combat est celui de la défense du bon, de l'avenir, de la qualité toujours avec bon sens et pragmatisme. Sur le plan pratique, les Terres de Jim sont coorganisés à l'échelle nationale et à l'échelle départementale, chaque année, mais c'est au département qu'est confiée toute son organisation. C'est le plus grand festival agricole en plein air d'Europe à ce jour. Il draine chaque année sur trois jours des milliers de visiteurs."

"C'est le Congrès JA national au Havre que nous avions organisé en 2022 qui est à l'origine de notre candidature. Il a créé un lien très fort dans notre réseau syndical, et à la fin de ce beau projet que nous avons mené tambour battant, Jérôme Malandain, aujourd'hui président de JA 76, et Adrien Carpentier, vice-président de JA 76, s'étaient promis de faire plus fort et plus beau. Terres de Jim était l'événement idéal pour donner corps à nos envies. Cela nous a pris près de 3 mois pour remplir le dossier de candidature et trouver des soutiens pour l'appuyer. Nous avons travaillé sur de nombreux points : la description de notre réseau, la mise en avant de notre savoir-faire, des animations, de la logistique, de la restauration, des points forts de notre département, de notre région... et nous avons été retenus fin décembre pour le festival 2025. Nous pouvons donc annoncer que ce festival se déroulera les 12, 13 et 14 septembre 2025 sur la commune de Vieux-Manoir, proche de Rouen et facile d'accès autant par la route que par le train."

Avez-vous déjà arrêté un programme ?

"Pas encore mais nous y travaillons et notre ambition est de mettre l'accent sur une proposition d'animations peu communes et la qualité de la restauration sur place. Ce sont les deux points importants que le public retiendra nous semble-t-il."

"Pour l'heure, nous avons commencé à jalonner la communication de ce festival, sollicité de nombreux médias, et nous sommes en train d'affiner son budget. C'est un budget très conséquent qui est mis sur la table et qui nécessite que nous ayons la participation d'une large frange de nos adhérents JA et de nombreux bénévoles pour mettre très concrètement la main à la pâte dans cette organisation, mais aussi et bien sûr du soutien financier de partenaires, de sponsors et de donateurs. À cet égard, nous avons créé un comité de pilotage (Copil) constitué de 20 personnes pour administrer le projet et son budget et une association qui va nous permettre notamment de recevoir des dons*".

Qu'avez-vous à dire à tous ceux qui veulent vous accompagner dans la mise en place de cet événement ?

"Pour nous, syndicat organisateur, c'est une chance inouïe de montrer ce que nous savons faire, de présenter une vitrine de notre agriculture départementale et normande rayonnante, les valeurs qui la constituent et que nous souhaitons défendre. Pour la Seine-Maritime, comme pour la Région, c'est aussi une grosse caisse de résonance pour montrer que notre agriculture est riche, diversifiée et de grande qualité, de même que pour les nombreuses entreprises agricoles,  agroalimentaires et OPA qui sont implantées sur le territoire seinomarin et nous accompagnent souvent au quotidien par leur implication, leurs savoir-faire et la fierté qu'ils ont tout comme nous de faire rayonner l'agriculture et les agriculteurs qui animent nos territoires ruraux. Et puis il est bon de rappeler le contexte économique dans lequel nous sommes. Plus que jamais dans l'actualité les produits locaux sont mis à l'honneur. Il faut donc aussi se saisir de ce festival pour en faire la promotion auprès du grand public qui recoupe autant de consommateurs qu'il est possible d'accompagner dans leurs actes d'achat et la compréhension de notre secteur et de nos métiers. En somme, la réussite de ces Terres de Jim 2025 est l'affaire de tous et je souhaite que nous soyons nombreux pour en faire un événement exceptionnel ".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole