Aller au contenu principal

JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.

Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron. Derrière lui une équipe en partie renouvelée mais toujours aussi soudée autour de leur principal cheval de bataille : le renouvellement des générations.

D "Comment concilier les exigences des riverains et l'activité agricole en bonne intelligence ?" Tel était le thème de la table ronde proposée à l'occasion de l'assemblée générale de JA 27 qui s'est tenue le 20 février dernier. "La solution, c'est le dialogue. Il faut communiquer pour ne pas cliver. Ne nous fâchons pas", a proposé en guise de synthèse Stéphanie Guicheux.

Vive la croissance

Auparavant, Alexandre Rassaërt a délivré un message de soutien aux jeunes agriculteurs. "Il faut arriver à porter ensemble un contre-discours. La première vertu de la crise que nous vivons, c'est cette fenêtre de tir pour parler d'agriculture. Mon discours politique est sans ambiguïté : je ne crois pas à la décroissance. Je crois à la souveraineté alimentaire", a martelé le président de l'Eure. Des propos empreints de bon sens paysan, jeune et aîné, confortés par le soutien du Département à JA 27 par exemple dans le cadre d'Agricult'Eure en folie qui se tiendra les 22 et 23 juin au domaine de Chambray au Mesnils-sur-Iton. S'y tiendra un concert grand public : "j'aime bien quand ça décloisonne". Un autre rendez-vous de rayonnement national sur la transition écologique et la production d'énergie verte est également dans les tiroirs. En filigrane : "ça suffit de laisser penser que les agriculteurs ne font pas d'efforts dans ce sens". Parallèlement, Alexandre Rassaërt a pointé aussi quelques pistes d'amélioration comme l'approvisionnement de la restauration collective en milieu scolaire, "des bons et des mauvais élèves" et une logistique à améliorer pour plus d'efficience. Autres points évoqués : le fauchage des bords de routes et la voirie avec "une politique plus respectueuse des contraintes agricoles", s'est-il engagé. Quelques annonces devraient être faites dans les jours prochains.

Clôturant les travaux, Simon Babre a prolongé ses propos dans la même direction. L'enseignement de la crise : "une volonté de s'inscrire dans une agriculture de production et en partie exportatrice", a fléché le préfet de l'Eure tout en insistant sur "une agriculture rémunératrice".

Un contrôle unique/an

À l'instar du président de la République et du Premier ministre, démineurs à l'échelon national, Simon Babre s'est prêté au même exercice à l'échelon local. Des concertations déjà engagées, il ressort quelques avancées concrètes comme le contrôle unique annuel avec le souci de l'accompagnement et de la pédagogie, des dates d'implantations des couverts audacieuses sans oublier les dégâts de gibier et la charte de voisinage. "Les principes fondamentaux de votre combat, on les partage", a-t-il rappelé évoquant "un dialogue dans le respect mutuel" et une progressivité dans les objectifs à atteindre.

Avant de tirer leur révérence, Christophe Chopin et Denis Phiquepron ont accordé leur violon pour demander "un changement de logiciel agricole. Le pragmatisme doit prendre la place du dogmatisme". Et Amaury Levesque de rebondir en se tournant vers le représentant de l'Etat : "FNSEA 27 et JA sont là pour vous apporter des solutions".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Témoignage de Christophe Gachet, Heizomat, sur les spécificités des chaudières polycombustibles, capable d'accueillir du miscanthus.
Miscanthus : une solution pour les agriculteurs et les collectivités ?
Utiliser directement une production locale de miscanthus pour chauffer des équipements communaux, c'est possible ! Le 29…
Six installations plutôt qu’un (des) agrandissement(s).

Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d’une opération foncière inédite…

La section en plein débat.
Section lait FNSEA 27.
Le 22 mars, Benoit Gavelle réunissait les producteurs de lait. Acquis syndicaux, conjoncture, prix du lait en débat. 
Mathieu Poirier et Béatrice Hoogterp (à droite) de l'antenne de Bernay de la Chambre d'agriculture ont animé les débats.
Les GDFA phosphorent pour une agriculture ambitieuse.
Pour la première fois, les 3 GDFA (Groupes de Développement Féminins Agricoles) de l'Eure (Avre & Iton, Pays d'Ouche et…
Terre de Lin accueille le président Morin.

Hervé Morin a découvert les nombreux domaines d’activité de la coopérative Terre de Lin et sa volonté de soutenir la filière…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole