Aller au contenu principal

Irrigation : la sécheresse s'installe alors que l'été n'a pas encore commencé.

Laurent Tessier, directeur de la DDTM de l'Eure a réuni le 2 juin le comité départemental de la ressource en eau. Rassemblant les représentants des collectivités territoriales, des usagers, la profession agricole, l'association des Irrigants de l'Eure, des services de l'État et de Météo-France, cette instance s'est réunie pour faire le point sur la situation des nappes, des cours d'eau au niveau départemental.

© DR.

Réglementairement, plusieurs textes, guides sont parus en mai en lien avec la gestion de la sécheresse et la protection de la ressource quantitative : l'arrêté-cadre de l'Eure, le SDAGE 2022-2027 qui intègre notamment un volet important sur le réchauffement climatique et sa prise en compte.

En raison de la tension quantitative, notamment sur le bassin de l'Avre, des travaux de mise en place d'un arrêté interpréfectoral sur le bassin de l'Avre avec les départements de l'Eure-et-Loir et de l'Orne, sont en cours. Mais, cette année encore, l'arrêté-cadre de l'Eure s'appliquera sur ce bassin. Un nouveau bassin a été ajouté, celui du Marais Vernier qui sera suivi plus spécifiquement dans le cadre des prélèvements pour ajuster le niveau des mares.

 

UNE SECHERESSE QUI S'AMORCE

Alors que l'hiver a été moins pluvieux que l'année précédente et que le déficit pluviométrique s'est poursuivi en avril et mai, la sécheresse des sols s'est installée plus précocement sur notre territoire. La situation début mai 2022 est marquée par la généralisation de la vidange estivale des nappes phréatiques.

Sur la gestion de la ressource, plus globalement, certaines zones du département sont en tension et la question de la gestion collective, de partage de la ressource pourrait se poser à l'avenir, notamment pour les nouveaux projets de forage. Si les prélèvements d'eau pour l'irrigation restent assez faibles, de l'ordre de 6%, les demandes augmentent et restent concentrées sur quelques mois de l'année.

La pluviométrie durant le mois de mai 2022 a été particulièrement faible et peu de précipitations sont attendues dans les jours à venir. La situation des cours d'eau est proche de la normale grâce au soutien des nappes, mais dans une tendance de sécheresse prononcée au regard des débits.

Les agriculteurs présents ont exprimé leurs inquiétudes et l'impact déjà perceptible sur certaines productions de printemps : les cultures légumières, des problèmes de levée de maïs et certains lins qui ne seront pas récoltables.

Compte tenu de la faiblesse constatée de la ressource en eau en ce début de printemps, conjuguée à une situation prévisible de sécheresse, le département pourrait est placé d'ici fin juin 2022 en vigilance sécheresse. Ce dispositif n'impose pas de restriction, mais permet le déclenchement d'une campagne de sensibilisation et d'information afin d'inciter la population à limiter ses usages en eau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole