Aller au contenu principal

Influenza aviaire : protégez vos élevages !

© © RÉUSSIR

PROTECTION DES VOLAILLES DE LA FAUNE SAUVAGE ET LIMITATION DE L'ACCES AUX MARES

Une nouvelle fois des cas d'Influenza aviaire ont été détectés sur la faune sauvage. La réglementation impose la mise à l'abri des volailles dans toute la France dans l'objectif d'éviter les contacts avec la faune sauvage vectrice majeure de l'Influenza aviaire.

L'application de cette mesure doit être stricte et touche tous les types d'élevages tant amateurs que professionnels. Cette obligation doit être relayée tous azimuts en particulier via les mairies. Le confinement des volailles conditionne la survie de la filière avicole départementale en particulier des circuits courts.

Tous les cas confirmés en élevage ou en basse-cour confirmés en Normandie l'ont été dans des élevages à proximité de points d'eau, mares, étangs ou rivières. Cette proximité constitue un risque majeur de contamination par la fréquentation de l'avifaune.

 

APPLICATION STRICTE DES MESURES DE BIOSECURITE

Nous ne manquerons de vous apporter des informations complémentaires dès que disponibles.

La protection des élevages est primordiale. La baisse des températures et l'humidité sont des facteurs favorisant les contaminations.

Nous ne le répéterons jamais assez, les mesures de biosécurité doivent s'appliquer scrupuleusement, bien entendu la mise à l'abri des volailles, l'interdiction d'accès au périmètre strict de l'élevage à toutes les personnes extérieures, les mesures de désinfection des véhicules et personnels qui accèdent à la zone d'élevage. En clair la biosécurité c'est du bon sens, protéger votre outil de travail est indispensable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole