Aller au contenu principal

Influenza aviaire : point de situation.

Deux foyers d’Influenza aviaire hautement pathogène H5N8 ont été identifiés en France, en Haute-Corse et dans les Yvelines. Dans les deux cas, les élevages concernés sont des animaleries.

Localisation des cas sauvages et foyers domestiques
d’IAHP H5N8 en Europe confirmés entre
le 20/10 et le 18/11/2020 inclus.
Localisation des cas sauvages et foyers domestiques
d’IAHP H5N8 en Europe confirmés entre
le 20/10 et le 18/11/2020 inclus.
© source : Commission européenne au 19/11/2020

Les mesures qui s’appliquent à tous les aviculteurs français n’évoluent pas. Plus que jamais, il faut rappeler que ce virus n’est pas zoonotique, la consommation des produits est absolument sécurisée et sans danger pour l’Homme.

 

QU’EST-CE QUE L’INFLUENZA AVIAIRE ?

Cette pathologie ne touche que les oiseaux, tous y sont sensibles. Les premières manifestations cliniques de lamaladie sont souvent liées à l’avifaune sauvage. Cliniquement, la maladie se caractérise par des mortalités anormales ainsi que par de l’abattement, des baisses de pontes. Plusieurs virus HxNy sont responsables des Influenza aviaires, elles peuvent être hautement ou faiblement pathogènes. La surveillance quotidienne les suspicions au plus vite et ainsi prendre les mesures de protection ad hoc. Des vaccins existent mais sont réservés aux espèces rares détenues dans les zoos. Dans tous les cas, lors de l’identification de la présence d’un virus d’Influenza aviaire, l’abattage total de l’effectif est obligatoire, complété de la désinfection des locaux et matériels. Afin de limiter les risques de contaminations inter élevages ou via l’avifaune sauvage, la réglementation impose d’une part des mesures de confinement et d’autre part « en temps de paix » des formations biosécurité afin que tous les aviculteurs puissent prendre les mesures de protection de leurs élevages en connaissance de cause.

 

QUELLE EST LA SITUATION EN EUROPE ?

Les cas d’Influenza aviaire, H5N8 majoritairement cet automne, ont été constatés au Danemark, dans le nord de l’Allemagne, aux Pays Bas, en Belgique, au Royaume Uni et depuis la semaine passée en France. Hormis les deux foyers français, les autres cas sont directement liés aux voies de migration. L’épisode de H5N8 connu à l’automne 2016 était absolument analogue à celui vécu aujourd’hui, à la fois en termes de répartition des foyers comme en termes calendaires. Ce constat et la connaissance des voies de migration font craindre que l’épizootie touche l’élevage avicole français, c’est pourquoi des mesures drastiques sont mises en place. Les foyers français touchant des animaleries hors du périmètre migratoire, la question de l’approvisionnement de ces magasins se trouve posée.

 

QUELLES MESURES DE PROTECTION POUR L’ELEVAGE FRANÇAIS ?

Depuis la mi-octobre des mesures de confinement graduelles puis systématiques ont été décidées par les autorités sanitaires françaises (16 novembre 2020). Pour mémoire les mesures de biosécurité renforcée s’appliquent à toutes exploitations avicoles, ainsi que pour les basses-cours et les autres détenteurs d’oiseaux captifs de ces départements dont les suivantes :

- La claustration ou mise sous filets devient obligatoire sauf dérogation de la DDPP suite à visite favorable du vétérinaire sanitaire.

- La surveillance des oiseaux est a minima quotidienne.

- Les rassemblements d’oiseaux sont interdits (concours, foires, expositions).

- Le transport et le lâcher de gibier à plumes sont interdits ainsi que l’usage des appelants pour la chasse.

La souche H5N8 détectée en France est proche de l’une des souches confirmées aux Pays-Bas. Afin de protéger les élevages et la filière avicole, le respect des mesures édictées s’impose à tous.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
Participez au programme Giverni.

Les bovins sont capables d'acquérir une résistance aux strongles de l'intestin et de la caillette. Peut-on mettre en évidence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole