Aller au contenu principal

Groupama Centre Manche : se couvrir face au risque climatique.

L'assurance climat s'est invitée aux travaux de l'assemblée générale de Groupama Centre Manche qui s'est tenue le 11 mai dernier à Deauville . « Cette réforme doit permettre à chacun de se couvrir face au risque climatique à travers un mécanisme solide et résilient », partagent Sylvie Le Dilly et Pascal Loiseau, respectivement présidente et directeur général de GCM.

A Deauville, Groupama Centre Manche a confirmé son engagement auprès des agriculteurs du territoire et sa capacité à les conserver.
A Deauville, Groupama Centre Manche a confirmé son engagement auprès des agriculteurs du territoire et sa capacité à les conserver.
© DR.

Les mauvaises conditions climatiques ont durement touché l'Hexagone en 2021. Néanmoins, « notre territoire a été relativement épargné », a reconnu Pascal Loiseau. Pour autant, le déficit d'assurance de la Ferme France a été mis en évidence. Avec la réforme de la multirisque climat, l'Etat a enclenché un nouveau mécanisme de gestion des risques. Le projet de loi est sorti. On attend les ordonnances et les décrets.

 

DES 2023

Dans un contexte de multiplication des événements climatiques, dont les exploitants agricoles sont les premières victimes, la réforme du système de protection des cultures arrive à point nommé.

Son enjeu : créer une protection universelle face aux risques climatiques qui permettrait à chaque agriculteur sans exception de s'assurer contre les aléas climatiques sur récolte et d'accéder au dispositif de gestion des risques climatiques avec un principe d'universalité. Cette réforme instaure également la notion d'interlocuteur unique pour les agriculteurs.

En tant qu'organisation professionnelle agricole, Groupama a travaillé en étroite collaboration sur le sujet avec les pouvoirs publics et le conseil de l'agriculture française et sera naturellement un interlocuteur privilégié de la profession compte tenu de son savoir-faire en matière de gestion des sinistres agricoles. Dès 2023, c'est au travers d'un système d'assurance privée subventionnée, complété par l'intervention d'un Fonds de Solidarité National en cas de perte exceptionnelle, que s'organisera la couverture assurantielle des risques climatiques en France. « Groupama reste mobilisé auprès des agriculteurs pour que cette loi aboutisse également à un niveau de subvention plus élevé pour les contrats d'assurance, des choix de franchises plus larges, une meilleure lisibilité des contrats par la simplification du système de subventions, ainsi qu'une couverture de l'Etat renforcée, notamment pour les cultures non assurables », insiste Pascal Loiseau.

 

AMORTIR LE COUT

« La réforme devrait permettre d'amortir le coût de l'assurance privée grâce à l'augmentation des subventions, au Fonds de Solidarité National en relai de l'assurance pour les pertes exceptionnelles, ainsi qu'à la mutualisation des portefeuilles au sein d'un groupement d'assureurs », rebondit Sylvie Le Dilly. Outre l'assurance climat, la présidente a évoqué de nombreux sujets devant l'assemblée de 650 élus et invités, dont l'opération de Groupama Les gestes qui sauvent, qui lui tient particulièrement à coeur (Ndlr : lire encadré). « Nous sommes très fiers de nous engager dans cette noble cause : former la population à sauver des vies. A travers cette opération, Groupama affirme plus que jamais ses valeurs humaines et son rôle d'assureur préventeur. Partout sur notre territoire, j'invite le plus grand nombre à suivre nos formations gratuites. Inscrivez-vous ! »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole