Aller au contenu principal

Front uni des OPA en préfecture.

Le préfet de l'Eure a reçu une délégation d'OPA mardi 22 octobre à 17 heures.

© Cyril Cabrol

Pour porter au plus haut de l'Etat les revendications des agriculteurs, une délégation d'organisations professionnelles agricoles menées par la FNSEA 27 et les JA 27, a rencontré le préfet qui était assisté de la DDTM.

Se succédant de sujet en sujet, les responsables d'OPA du département (FNSEA, JA, Chambre, Coopératives Natup et Sevepi, MSA, GDS, AS 27 AGC, syndicat betteravier...) ont montré un front uni et affirmé la solidarité des organisations professionnelles autour de la défense des intérêts des agriculteurs.

Les thèmes agribashing, ZNT, sur-transpositions, accords de libre-échange ainsi que la situation économique et sociale des agriculteurs du département ont été évoqués.

Il a été rappelé au Préfet que l'agribashing n'est pas qu'un terme abstrait utilisé par les médias mais qu'il recouvre de nombreux exemples d'agricultrices et d'agricultures souffrant d'un dénigrement croissant, injuste et parfois accompagné de violence. Le caractère inadmissible de cette situation a été vigoureusement souligné par la délégation.

Concernant les ZNT, la délégation a mis en avant les efforts de la profession en matière de traitements phytosanitaires ainsi que la charte départementale en cours d'élaboration et qui vise à rappeler les bonnes pratiques en la matière.

Le sujet des sur-transpositions n'est pas récent et il a suffi de rappeler la circulaire de juillet 2017 du Premier ministre relative à la maîtrise des textes réglementaires et leur impact pour souligner que la sur-transposition n'est pas une simple volonté des agriculteurs mais un texte avec force de loi.

Son application réelle a donc été réclamée.

Les risques liés aux accords CETA (économiques, sanitaires...) ont une nouvelle fois été rappelés.

Enfin, un bilan économique et social de l'agriculture de notre département a été dressé montrant la situation délicate de nombreux agriculteurs après des moissons difficiles depuis 2016.

Les OPA en sortie de réunion ont souligné l'écoute très attentive du préfet qui s'est montré sensible aux problématiques de l'agriculture Euroise. L'entrevue s'est terminée par une photo commune sur les marches de la préfecture devant une des bâches qui avait été installée pour l'occasion sur les murs de la préfecture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole