Aller au contenu principal

Fourrières de lin, quelles possibilités de couverts ?

Les semis du lin ont lieu généralement au mois d’avril en fonction des conditions climatiques.

© THIERRY GUILLEMOT

Pour des raisons techniques d’arrachage et de qualité du lin, certains agriculteurs font le choix de ne pas semer leurs bouts de champ. L’agriculteur a deux possibilités : laisser en terre nue ses bouts de champs ou semer un couvert.

S’il choisit la première, ses surfaces seront déclarées en SNE (surfaces temporairement non exploitées). Le code SNE ne permet pas d’activer les DPB. Par exemple, 100 ha et 100 DPB. 0,50 ha de fourrières « nues » donc 0,50 DPB non payé l’année n. Si chaque année, une surface non cultivée est déclarée, les DPB non activés seront perdus dès la deuxième année d’inactivation. Par exemple, 100 ha et 99 DPB. Pas de réfaction des aides PAC jusqu’à hauteur des 1 ha non cultivé, déclaré en SNE.

S’il choisit la seconde, semer un couvert, tous les DPB seront activés. Sur ce couvert, il ne sera pas possible de stocker du lin ou du matériel. Premier cas : vous ne souhaitez pas déclarer ces surfaces en SIE : vous pouvez implanter un couvert herbacé (déclaré en prairie temporaire), ou semer de la moutarde (déclarée en moutarde). Deuxième cas : vous souhaitez valorisez ce couvert dans vos éléments SIE (surface d’intérêt écologique). L’utilisation de produits phytopharmaceutiques est interdite sur toutes les surfaces qui seront déclarées en SIE. Il n’est pas possible de déclarer ces bandes en jachère « classiques » car pour être comptabilisées en SIE, elles doivent être implantées avant le 1er mars 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole