Aller au contenu principal

FNSEA 27 et OFB nouent les fils du dialogue.

Réunie en bureau le 10 janvier dernier, la FNSEA 27 avait invité Luc Tison (chef de service de l'OFB de l'Eure) à expliciter concrètement les missions de l'Office français de la biodiversité. Un nouvel établissement public au service de la biodiversité et qui partage de nombreux dossiers avec l'agriculture.

© TG

« Quand on est chez nous, sur notre outil de travail, et que l'on voit arriver sur notre exploitation un agent de l'OFB armé, cette vision peut être choquante. Nous ne sommes pas des délinquants quand même ». Fabrice Moulard, président de la FNSEA 27, a résumé tout haut ce que la profession agricole pense tout bas. Interpellé, Luc Tison n'a eu de cesse que de vouloir rassurer une profession qu'il admet méconnaître. Le chef de service de l'OFB de l'Eure est issu de l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) qui a fusionné, en janvier 2020, avec l'AFB (Agence française pour la biodiversité) pour donner naissance à un nouveau service public.

 

Le pv est un constat d'échec

Sur le port d'arme, « ne vous offusquez pas », invite un agent d'État plus habitué aux chasseurs qu'aux agriculteurs. Sur la fonction de police de l'OFB (60 % de son activité), « nous menons nos instructions à charge et à décharge. Si on arrive à la sanction, c'est que l'on a raté beaucoup de choses. Le PV est un constat d'échec ». Sur son rôle d'appui aux politiques publiques obéissant à la règle « éviter, réduire, compenser. Rien n'est interdit, mais il y a des règles à respecter et des demandes à réaliser en amont ». Ainsi, boucher une mare ici, à condition d'en créer une autre là, c'est possible. Idem pour un arrachage de haie, mais il faut compenser ailleurs et à plus de 100 %. Des propos rassurants qui ont de quoi détendre l'atmosphère. Le syndicalisme agricole revendique cependant le droit à l'erreur. « Quand on traite la nuit avec un pulvé de 36 mètres, on ne voit pas toujours distinctement le bout de la rampe. On peut aussi se tromper de bouton lors d'une coupure de tronçon ». Dans un souci pédagogique, Fabrice Moulard et Amaury Lévesque (secrétaire général de la FNSEA 27) ont d'ailleurs invité officiellement Luc Tison à visiter une ferme représentative de l'Eure pour une immersion in situ. Entre le syndicalisme agricole et l'OFB, on va donc se parler plus pour mieux se comprendre. Le mot de la fin pour Luc Tison : « nous sommes plutôt bienveillant quand on anticipe ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole