Aller au contenu principal

Filière ovine européenne : production en baisse, des cours record.

Cet automne, les prix de l'agneau sont toujours dopés par une offre européenne réduite et par des conditions climatiques défavorables en Espagne, en Irlande et au Royaume-Uni.

© REUSSIR

En semaine 40 (1er-8 octobre 2023), l'agneau français cotait, entrée abattoir, 8,09 EUR/kg, soit 12 centimes (cts) de plus que l'an passé. Au Royaume-Uni, la cotation (6,38 EUR/kg) était supérieure de 38 cts sur un an et en Espagne (6,35 EUR/kg) de 5 cts.

Dans ces trois pays l'offre décline toujours. De janvier à août, les abattages d'agneaux et de réformes ont reculé respectivement de 9 % et de 5 % en effectifs. En France, le disponible en viande ovine a baissé de 5 % en sept mois par rapport à 2022 et se situe très en dessous de la moyenne quinquennale (- 9 %). Mais les achats des consommateurs fléchissent alors que les importations de viande sont en net repli. Les exportations de viande ovine ont baissé de - 3 % de janvier à juillet 2023 par rapport à la même période de 2022.

 

TOUR D'EUROPE

Au Royaume-Uni et en Espagne, les effectifs de brebis diminuent aussi fortement. Avec 14,5 millions de têtes, le cheptel britannique est le plus faible depuis 2011. La politique agricole britannique et les prix des aliments découragent les éleveurs à produire. Par ailleurs, le fourrage est de mauvaise qualité dans les iles britanniques.

En Espagne, la sécheresse a poussé les éleveurs d'ovins à tailler dans leurs effectifs. En 2022, ils avaient déjà réformé leurs brebis prématurément. Au total, sur les sept premiers mois de 2023, la production espagnole de viande ovine a chuté de 8 % sur un an à 66 000 tonnes. Les abattages de brebis de réforme ont même reculé de 10 %.

Même en Irlande, les effectifs ont baissé (- 1 % par rapport à 2022). La mise sur le marché des agneaux de l'année est décalée de quelques semaines. Leur croissance est lente. Après avoir réformé de nombreuses brebis l'an passé, les producteurs ont conduit moins de bêtes à l'abattage depuis le mois de janvier (- 13 %/2022, à 229 000 têtes).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
Participez au programme Giverni.

Les bovins sont capables d'acquérir une résistance aux strongles de l'intestin et de la caillette. Peut-on mettre en évidence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole