Aller au contenu principal

Fermes ouvertes : les plus jeunes découvrent l’agriculture sous toutes ses coutures.

L’opération Fermes ouvertes a repris du service dans l’Eure. 120 élèves locaux sont venus découvrir la vie à la ferme, jeudi 19 mai, avec la FNSEA 27 et les Jeunes agriculteurs. Une matinée enrichissante et dynamique.

L’équipe de choc du jour, avec (de gauche à droite) : Denis
Phiquepron, Pierre-André Browaeys, Nadège Petit, Marion
Roulleau, Paul-Henry Langlois et Carine Bonnard – en prime, Lady,
la chienne de la ferme.
L’équipe de choc du jour, avec (de gauche à droite) : Denis
Phiquepron, Pierre-André Browaeys, Nadège Petit, Marion
Roulleau, Paul-Henry Langlois et Carine Bonnard – en prime, Lady,
la chienne de la ferme.
© LM

La tranquillité de la campagne euroise a été quelque peu chamboulée jeudi 19 mai, à la ferme du Percheron, à Serez. La FNSEA 27 et les JA de l'Eure se sont en effet associés pour accueillir 120 élèves, de la petite section au CM2, sur l’exploitation de Marion Roulleau, de 9 h 30 à 12 h 30, dans le cadre de l’opération nationale Fermes ouvertes. L’événement se déroule en Normandie jusqu’à mi-juin, selon les secteurs.

 

UNE ORGANISATION

C’est le branle-bas de combat pour l’équipe d’agriculteurs encadrants l’opération ce jeudi à 9 h 20, quelques minutes avant l’arrivée des trois cars. « Une grosse date pour les scolaires », constate l’hôte, le sourire aux lèvres. Agricultrice depuis 2011 sur la ferme familiale, Marion Roulleau, elle-même maman de trois enfants, adore être au contact des visiteurs pour présenter son travail et sa passion pour les chevaux. Elle est également secrétaire générale adjointe à la FNSEA 27 (un portrait sera à retrouver dans la prochaine édition NDLR).

 

SOUS L’ŒIL DES ENFANTS

La matinée est l’occasion de présenter aux 120 enfants la vie à la ferme dans sa globalité. Un atelier consacré aux céréales (orge, blé) et leurs débouchés est animé par Denis Phiquepron, co-président des JA 27 et Paul-Henry Langlois, membre des JA. L’occasion de faire la différence entre l’orge et le blé (tendre et dur). Un autre stand a été dédié spécifiquement au colza et sa transformation en huile, par Carine Bonnard, agricultrice, présidente des Gazelles de Normandie. « On peut faire des pancakes avec », s’exclament plusieurs d’entre eux. Le stand lin a fait sensation avec Nadège Petit aux commandes, agricultrice à Villedieu, fortement engagée sur les réseaux, qui a émerveillé les enfants avec ses photos de fleurs bleues dont la floraison éphémère a surpris. Côté machinisme, les élèves ont eu la joie de grimper à bord de tracteurs. Ils ont aussi pu découvrir la fabrication de la farine et les animaux de la basse-cour avec Pierre-André Browaeys, exploitant à Corneuil. La ferme ouverte s’est terminée avec Marion Roulleau qui a décrit la filière équine et fait le portait de ses deux chevaux de traits : un Ardennais et un Comtois. Les enfants sont repartis avec des quizz et des graines de lin pour leur jardin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole