Aller au contenu principal

Eurial Ultra Frais ou Novandie : les producteurs de l'APLN à l'heure des choix

Depuis plusieurs mois, l'Association des producteurs laitiers normands (APLN), livrant à Eurial Ultra frais réfléchit à son avenir. Rester livreur Eurial Ultra Frais ou changer de laiterie, telle est la question aujourd'hui posée aux producteurs.

Pour Nicolas Fontaine, « il était important que les producteurs aient une parfaite connaissance du dossier pour pouvoir choisir librement à qui ils vendront leur lait dans le futur ».
Pour Nicolas Fontaine, « il était important que les producteurs aient une parfaite connaissance du dossier pour pouvoir choisir librement à qui ils vendront leur lait dans le futur ».
© Réussir/SA

Aujourd'hui, l'APLN compte plus de 200 producteurs, tous liés à un acheteur unique, Eurial, Ultra Frais. L'Organisation de producteurs, qui couvre le territoire de la Seine-Maritime et de l'Eure, est elle-même affiliée à l'Oplase, l'Organisation des producteurs de lait Seine et Est qui porte la négociation et le contrat-cadre avec l'entreprise. L'Oplase vient d'ailleurs de signer avec Eurial Ultra Frais un nouveau contrat de vente de lait, après quelques mois de tergiversations et de longues discussions après que l'entreprise a dénoncé le contrat en fin d'année 2021. Voilà pour la situation actuelle. En parallèle de ces discussions avec Eurial Ultra Frais, les membres de l'APLN ont également étudié la faisabilité d'avoir d'autres acheteurs. Pour l'APLN, cette réflexion a, « il est vrai, débuté suite aux hésitations d'Eurial, mais aussi pour donner aux producteurs la possibilité d'appliquer pleinement la loi Egalim en intégrant les coûts de production dans la construction du prix », précise Nicolas Fontaine, président de l'APLN. Plusieurs pistes ont ainsi été creusées et celle conduisant à Novandie plus particulièrement.

 

UN NOUVEAU CONTRAT AVEC NOVANDIE

Novandie est basée à Maromme et est connue par exemple pour sa marque Mamie Nova. L'entreprise, pour se fournir en lait, travaille déjà avec l'Association des producteurs de lait du bassin Centre (APLBC) et la Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH), dans le cadre d'un contrat tripartite. Souhaitant renforcer son indépendance en contractualisant d'autres volumes, l'APLN a alors saisi l'opportunité et engagé, avec l'APLBC, les discussions avec Novandie. Une fois la faisabilité expertisée et les bases du projet posées, les réunions d'information aux producteurs ont rapidement conforté les administrateurs de l'APLN dans leur choix de travailler dans cette voie. Pour Nicolas Fontaine, « il était important que les producteurs aient une parfaite connaissance du dossier pour pouvoir choisir librement à qui ils vendront leur lait dans le futur ». Car là est maintenant l'enjeu. Rester dans l'APLN pour continuer à livrer à Eurial ou basculer, en partenariat avec l'APLBC, dans une nouvelle relation avec Novandie-LSDH. Plusieurs réunions ont encore été organisées début juillet pour permettre aux producteurs de faire leur choix. « Compte tenu du travail qu'il reste à faire pour finaliser les choses, il faut maintenant que les producteurs se positionnent rapidement », rappelle Nicolas Fontaine qui ajoute « que les administrateurs restent à la disposition des adhérents de l'APLN pour répondre à toutes leurs interrogations ».

Le transfert de collecte est prévu pour le 1er janvier 2024.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole