Aller au contenu principal

Etat, FNSEA 27, JA et Chambre : la gendarmerie veille au grain.

Jeudi dernier à Evreux, Etat, FNSEA 27, JA et Chambre d'agriculture de l'Eure ont paraphé une convention de partenariat visant à une meilleure collaboration entre le groupement de gendarmerie et les partenaires agricoles. Objectif : mieux prévenir la délinquance ciblant les exploitations agricoles.

Gilles Lievens (président de la Chambre d'agriculture), Fabrice Moulard (président de la FNSEA 27), Jérôme Filippini (préfet de l'Eure) et le colonel Emmanuel Gros (commandant de gendarmerie départementale. Les exploitants et les coopératives agricoles ont la possibilité de signaler aux correspondants gendarmerie de la brigade de gendarmerie territorialement compétente toute situation concernant leur exploitation susceptible de la rendre plus vulnérable aux vols.
Gilles Lievens (président de la Chambre d'agriculture), Fabrice Moulard (président de la FNSEA 27), Jérôme Filippini (préfet de l'Eure) et le colonel Emmanuel Gros (commandant de gendarmerie départementale. Les exploitants et les coopératives agricoles ont la possibilité de signaler aux correspondants gendarmerie de la brigade de gendarmerie territorialement compétente toute situation concernant leur exploitation susceptible de la rendre plus vulnérable aux vols.
© TG

« Nous avons connu dans ce département des évènements qui justifient ce texte ». Avant de parapher la convention de partenariat visant à mieux sécuriser le quotidien des agriculteurs, Jérôme Filippini (préfet de l'Eure) est revenu en creux sur quelques épisodes d'intrusion dans des élevages de dindes ou d'ovins traumatisants pour les victimes et leur famille.

A côté de ces actes, signes d'une radicalisation idéologique se substituant de façon malsaine au dialogue, des vols d'équipements (GPS), de consommables (gasoil) ou bien encore des dégradations (perçage de tuyaux d'irrigation) qui plombent le quotidien de la ferme départementale.

 

Plus de cambriolages

Si le nombre d'interventions de la gendarmerie provoquées par des appels d'agriculteurs est en baisse en 2021 par rapport à 2020 (131 dont 50 affaires judiciarisées contre 181 en 2020), c'est un peu l'arbre qui cache la forêt derrière un écran de fumée dû aux incendies : 121 en 2020 contre « seulement » 51 en 2021. A contrario, le nombre de cambriolages est en hausse (26 contre 17) ainsi que celui des vols à la roulotte (18 contre 12).

Avec ce dispositif renforcé, il s'agit de booster la communication « montante et descendante », explique le colonel Emmanuel Gros, commandant le groupement de gendarmerie de l'Eure. « Cela nous permet de faire des recoupements et de réorienter ainsi notre activité opérationnelle ».

De quoi rassurer un tantinet Fabrice Moulard. En introduction, le président de la FNSEA 27 avait évoqué « la frustration du monde agricole sur les plaintes. C'est une accumulation de petites choses, mais, mises bout à bout, ça commence à faire beaucoup ». Réponse de Jérôme Filippini : « il faut faire remonter l'information au bon niveau ».

 

Des correspondants de la gendarmerie

Ce bon niveau d'information, ce sont des correspondants de la gendarmerie dédiés au monde agricole. « Ils viendront vous rencontrer dans vos réunions cantonales à chaque fois que vous nous solliciterez », a assuré le colonel Emmanuel Gros. Des correspondants susceptibles même d'intervenir à l'échelon individuel sur l'exploitation. Le groupement de gendarmerie dispose à ce titre d'un (et bientôt deux) référent « vidéo surveillance ». Il peut vous aider à établir un diagnostic sécurité in situ. Vigi campagne est désormais opérationnel.

 

************************************************************

Dispositif d'alerte et d'information.

Tous les exploitants agricoles sont encouragés à composer le numéro d'appel d'urgence « 17 » pour signaler la commission d'une infraction pénale, un trouble à l'ordre public, un comportement suspect ou toute information susceptible d'orienter les investigations judiciaires.

Le groupement de gendarmerie de l'Eure s'est doté d'une application permettant de diffuser des messages d'alerte et de prévention via des courriels vers les partenaires. Ce réseau, identifié sous l'appellation « ALERTE AGRI 27 », est destiné à informer les partenaires, dans les meilleurs délais, de certains faits avérés de délinquance et susceptibles de réitération commis au préjudice d'autres exploitants agricoles (vols de matériels, de machines agricoles, d'animaux, de récoltes, de carburant, de produits pour les sols ainsi que tous actes de malveillance) afin de sensibiliser les agriculteurs eurois face à certains faits sériels d'appropriation. Le message d'alerte diffusé sous le titre « ALERTE AGRI 27 - MESSAGE D'ALERTE DE LA GENDARMERIE DE L'EURE » indique le secteur de commission des faits, la commune, le créneau temporel, le type d'infraction et formule des conseils de prudence aux exploitants en les incitant à ne pas intervenir.

La Chambre d'agriculture de l'Eure, la FNSEA 27 et les JA de l'Eure se chargeront de relayer le message d'alerte à leurs adhérents.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole