Aller au contenu principal

En route vers des marchés de Noël virtuels ?

« Noël ne sera pas une fête normale cette année » martèle, depuis plusieurs jours, le ministre des Solidarités et de la santé, Olivier Véran. La faute à la Covid-19 qui s’est invitée dans nos quotidiens. Confinement ou couvre-feu, nous allons attendre, encore un peu, pour savoir à quelle sauce nous serons mangés à l’occasion de ce cru « fêtes de fin d’année 2020 ». En attendant, beaucoup se démènent pour inviter la magie de Noël dans ce quotidien confiné.

Marché de Noël dans une galerie commerciale de l’Eure l’an dernier.
Marché de Noël dans une galerie commerciale de l’Eure l’an dernier.
© A.O.

Il est fort loin le temps où nous déambulions dans les allées des marchés de Noël emmitouflés dans de gros manteaux ; écharpes, bonnets et gants complétant la tenue. Il est fort loin le temps où les marrons et autres vins chauds, les pains d’épices et autres cannes de sucre d’orge nous enivraient les sens. Cette année, les marchés de Noël seront virtuels à l’image des vidéos envoyées par le Père Noël à nos chères têtes blondes.

 

VIVE INTERNET EN CES TEMPS CONFINÉS

De nombreux créateurs, commerçants, associations et autres comités des fêtes ont, donc, décidé de lancer des marchés de Noël virtuels. Vanessa Lemarois est vendeuse à domicile. « Les marchés de Noël sont une belle source de revenus pour nous, indépendants. Lorsque le plus important événement a été annulé, j’ai réfléchi à une autre solution ». Avec 15 autres collègues vendeuses et créatrices de toute la Normandie, elle a, donc, créé un groupe privé Facebook : le marché de Noël de Normandie virtuel. En deux semaines, ce marché pas comme les autres comptent déjà 1 162 membres ! « Il prend une ampleur inattendu. Nous sentons que les Français cherchent, malgré tout, à mettre de la magie sous le sapin ».

Maquillage, préparations sucrés et salés, parfums, bougies… il y en a pour tous les goûts comme dans les allées des marchés de Noël. Chaque exposante dispose d’un créneau de 4 heures par semaine pour faire vivre le groupe et présenter ses produits. « Les produits sont insérés dans un album. Les albums font office de stands ».

 

ET LES CADEAUX PRENNENT PLACE SOUS LE SAPIN

Le groupe marché de Noël de Normandie virtuel fermera sûrement ses portes virtuelles le 31 décembre mais devrait accueillir d’ici le 24 décembre le Père Noël. « Il nous fera le plaisir de partager un peu de temps avec nous… pour raconter des histoires aux plus jeunes ! » Loïc Buisson est, quant à lui, président du comité de fêtes de La Heunière, près de Vernon. « L’année dernière, nous avions organisé un marché de Noël qui avait réuni de nombreux exposants ». Cette année, confinement oblige, les membres du comité des fêtes ont décidé de mettre en place un marché de Noël virtuel sur Facebook pendant 48 heures. Du vendredi 4 décembre 18 h au dimanche 6, 18 h. Un live d’ouverture sera prévu pour présenter le concept « un peu particulier. Chaque créateur présentera ses produits dans un album. Les clients intéressés prendront contact directement avec le vendeur. Nous avons eu cette idée car nous en entendions parler autour de nous et nous voulions participer à notre échelle aux fêtes de fin d’année ». Les inscriptions sont actuellement en cours via la page Facebook du comité des fêtes de La Heunière.

Ce type d’initiatives devraients e développer ces prochaines semaines, soyez à l’affût ! A nous de créer notre magie de Noël pour que les yeux des enfants et des plus grands continuent de scintiller pendant cette période particulière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole