Aller au contenu principal

En attendant le retour du soleil, des colzas et des blés inégaux

Toutes les semaines, nous proposons un point sur l'avancement des récoltes dans le Calvados, l'Eure, la Manche et l'Orne. Lundi 24 juillet, les organismes de collecte valident des résultats hétérogènes et attendent le retour du beau temps pour continuer.

© DR:

Vincent leclerc,
responsable collecte chez NatUp

« Les récoltes en blé tendre et colza ont avancé activement la semaine dernière avant d'être arrêtées par les pluies de ce week-end. Le colza présente sur le département des rendements inférieurs à la moyenne quinquennale, sur un niveau proche des 30 q/ha. Les rendements en blé se sont améliorés sur la partie plus au nord du département de l'Eure. Les qualités PS et protéines sont correctes pour le moment. De fortes hétérogénéités de rendement demeurent au sein d'une même exploitation, selon la profondeur de sol, le précédent. Nous attendons, désormais, le retour du beau temps pour poursuivre les récoltes. »

 

Jean-Michel GRIPON,
directeur général chez Axone

« La collecte de blé avance bien malgré les pluies du week-end. Certains de nos sites sont avancés à 80 % en blé notamment dans les zones précoces : Mayenne et sud de l'Orne. La moyenne des rendements sur ces secteurs est de 90 q/ha avec des PS de 77 kg/hL. Les taux de protéines sont malheureusement faibles, en dessous de 11 % en moyenne. La collecte des colzas est réalisée à 50 % avec des rendements hétérogènes de 25 à 50 q/ha. »

Florian Baloche,

président directeur d'Appro Vert

« La moisson s'est poursuivie la semaine dernière, avec une très forte avancée sur la journée de samedi, afin de récolter un maximum de blé avant la pluie, qui risque d'entraîner une baisse des poids spécifiques. Notre zone plus au sud (Perche) est récoltée à 95 % en blé et à 80 % en colza ; notre zone plus au nord est avancée à 70 % en blé et 40 % en colza. Les rendements en blé sont très bons sur les terres superficielles et dans la moyenne sur les terres plus profondes avec un peu de déception par rapport au potentiel estimé. Les rendements vont de 70 à 100 q/ha en blé et de 25 à 45 q/ha en colza avec globalement des rendements hétérogènes et inférieurs à l'année dernière pour cette culture. En pois de printemps, c'est globalement une bonne surprise avec des rendements de l'ordre de 50 q/ha et certaines parcelles à plus de 60 q/ha. »

Claire PELLETIER,
directrice terrain Sevépi

« Les blés en secteurs précoces sont terminés, la protéine est bonne, les PS sont moyens. Il reste quelques parcelles de colza, d'avoine ou de féverole à récolter. En secteurs tardifs, la récolte a bien avancé avec des protéines qui se tiennent malgré de très bons rendements, des PS corrects. »

Alain Datin,

directeur D2N

« Nous sommes à 75 % de la collecte colza, confirmant des rendements hétérogènes et inférieurs à 2022 autour de 32-35 q/ha de moyenne. La collecte blé est avancée à hauteur de 65 %, quasiment terminée sur les secteurs du Mont-Saint-Michel et de Falaise. Les rendements sont aussi très hétérogènes, autour de 80 q/ha (70 à 95 q/ha) avec des PS en moyenne de 77 kg/hL (risque de baisse avec la météo pluvieuse de cette semaine) et des protéines à 11,2 %. Il reste néanmoins beaucoup de blé à collecter sur les secteurs centre et Nord Manche et nord du Calvados. »

Thomas lepainteur

responsable commercial céréales à la Coopérative de Creully

« La semaine passée a permis d'avancer dans la moisson. Malheureusement, les pluies de ce week-end ont stoppé les chantiers de récolte. La collecte des orges d'hiver est terminée. Les rendements sont bons, avec une moyenne entre 85-90 q/ha. La qualité est également au rendez-vous, avec des PS proches de 65 kg/hL. Les orges de brasserie d'hiver présentent de bons calibrages et des taux de protéines proches de 10 %. À propos des colzas, la moisson est avancée à 50 %. Pour le moment, les rendements restent globalement décevants, entre 20 et 40 q/ha, loin des chiffres records de l'année dernière. Concernant les blés tendres, nous sommes avancés à 25 % environ. Pour le moment, nous avons surtout collecté les blés issus des terres filtrantes où les rendements sont plutôt corrects (autour de 90 q/ha). Cependant, les premiers échos de rendement des terres plus profondes semblent un peu plus décevants. Côté qualité, nous constatons beaucoup d'hétérogénéité, avec des PS qui oscillent entre 72 et 78 kg/hL et des taux de protéines entre 8 % et 12 %. Globalement, les qualités moyennes sont proches des standards du marché, une moyenne PS entre 76 et 77 kg/hL et une moyenne des taux de protéines à 11 %. Par ailleurs, nous avons commencé à sécher les lots de blés humides collectés. Nous surveillons maintenant les cartes météo pour la reprise de la moisson. »

François Parret,
responsable Région Basse-Normandie chez Lepicard Agriculture

« La moisson est terminée pour certains quand elle commence pour d'autres dans les secteurs les plus tardifs. En effet, le manque de maturité a permis de démarrer la moisson dans les secteurs plus tardifs ce week-end, qui a vite été arrêtée par la pluie. En blé, les rendements sont toujours très hétérogènes suivant les secteurs la qualité de terre et la variété. Les rendements vont de 70 à plus de 100 q/ha pour quelques parcelles. Une moyenne autour de 85 q/ha. Les PS varient de 73 à 80 kg/hL. La protéine est également très disparate de 9 % à plus de 13 % pour quelques parcelles. Les rendements du colza confirment la grande hétérogénéité de 15 à 40 q/ha, et quelques parcelles dans les terres profondes atteignent les 45 q/ha. Pour les pois de printemps, la moyenne de rendement est autour des 45 q/ha. Les premières parcelles de féverole d'hiver ont été collectées ce week-end et sont plutôt décevantes entre 35 et 40 q/ha. En espérant que les pluies vont cesser rapidement pour que les qualités ne soient pas trop dégradées. »

Patrick LEGER,

responsable Région Eure chez Lepicard Agriculture

« Dans le sud de l'Eure, toute la moisson est quasi finie avec une grande hétérogénéité dans les rendements et dans la qualité. La moisson des céréales est réalisée de 70 à 80 % dans le Roumois, le plateau du Neubourg et le Vexin. Dans ces trois régions, les rendements sont bons, de 90 à 100 q/ha avec des pointes à 110 q/ha et une bonne qualité des grains. Le PS est supérieur à 77 kg/hL et la protéine est supérieure à 11 %. En ce qui concerne le colza, le sud de l'Eure a quasi fini également, avec des rendements décevants. Dans les trois régions - le Roumois, le plateau du Neubourg et le Vexin - la moisson est à 40-50 %, avec des rendements inférieurs à ceux de l'année dernière, mais satisfaisants dans l'ensemble, de l'ordre de 40 à 45 q/ha en moyenne. »

 

Jean-Hugues colas,
responsable achat collecte chez Agrial

« La moisson progresse malgré les interruptions. La récolte d'orge touche à sa fin, les rendements sont très satisfaisants, et la qualité est au rendez-vous avec un poids spécifique moyen au-dessus de 64 kg/hL. En blé comme en colza, environ la moitié des surfaces ont été récoltées. En blé, les rendements et la qualité sont hétérogènes. Si la protéine est satisfaisante avec une moyenne au-dessus de 11,1 %, il faut tout de même souligner la présence de quelques lots présentant un taux inférieur à 9 %. Les écarts sont encore plus marqués au niveau du poids spécifique avec des écarts d'environ 15 points. Malgré tout, le PS moyen reste supérieur à la norme de 76 kg/hL. Pour l'heure il est encore trop tôt pour dresser une estimation de rendement moyen, mais là encore les résultats sont hétérogènes avec de bonnes nouvelles supérieures à 100 q/ha.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole