Aller au contenu principal

Du quinoa, des lentilles et des flageolets sur le plateau de Saint-André.

Bertrand Pilet a changé de cap il y a 3 ans. D’une exploitation polycultures et élevage, l’agriculteur cultive désormais des légumineuses et des pseudo-céréales. Rencontre.

Bertrand Pilet cultive 17 hectares en légumineuses et quinoa.
Bertrand Pilet cultive 17 hectares en légumineuses et quinoa.
© DR:

La Ferme des mille épis est située sur le plateau de Saint-André-de-l’Eure, à Epieds. Bertrand Pilet a repris la ferme familiale en 1988 pour y cultiver des céréales « dans le respect de la planète en agriculture raisonnée ». A l’époque, l’exploitation est donc en polycultures (blé,orge, luzerne, maïs) et élevage (vaches, boeufs, moutons etvolailles).

 

LA MÉTÉO A CHANGÉ LA DONNE

Au fil des années, la météo devient trop variable. « En juin 2016, nous avons enregistré un mois trop humide pour la saison ». L’agriculteur se remet en question. « Je voulais autre chose. Je travaillais déjà en contrat avec la coopérative Natup sur la lentille. J’ai, alors, lancé la culture du quinoa sans pesticide en 2017. Au départ, j’ai testé trois variétés sur 90ares et me suis orienté vers cette pseudo-céréale sans OGM et sans saponine dont le goût est prononcé en céréales sans être neutre.

Parallèlement, je m’interrogeais sur l’agriculture conventionnelle. Nous traitons de plus en plus pour une efficacité moindre ». L’exploitant a alors entamé une certaine réflexion et a fait le pari de faire de l’agriculture biologique.

 

DES PRODUITS ATYPIQUES

Fort de son succès avec son quinoa bio, Bertrand Pilet se lance dans d’autres produits «atypiques » pour se «démarquer des collègues. Il existe une vraie demande pour les légumineuses ». Lentilles vertes, lentilles corail, lentilles noires bélouga, haricots flageolets verts, haricots mungo, plus communément appelés soja vert ont rejoint les terres de l’agriculteur. « Je ne recherche pas le rendement mais la qualité. Je souhaite offrir aux consommateurs une totale transparence sur mes produits. Producteur et récoltant, je maîtrise toutes les étapes du semis à la commercialisation des graines. Et ce, en circuit de proximité». Pour inciter les plus réticents à gouter – « car les pâtes, les pommes de terre et le riz sont les principaux produits consommés » - Bertrand Pilet ets a femme Catherine proposent des dégustations lors de marchés du terroir. « Ma femme a, également, concocté des fiches avec différentes recettes comme la tablette chocolatée au quinoa, cranberries et noisettes, le tajine au quinoa ou encore le quinoa scandinave ».

Aujourd’hui, Bertrand Pilet cultive 17 hectares en légumineuses et quinoa. « J’ai d’autres projets en tête avec toujours le même objectif : produire un produit de qualité et goûteux ». A l’horizon 2021, la totalité de la ferme sera en agriculture biologique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole