Aller au contenu principal

Du côté de Beuzeville et Pont-Audemer : de gros stigmates après moins de 30 secondes de folie.

Le coup de vent de dimanche a laissé de gros stigmates du côté de Beuzeville et Pont-Audemer. Chez Franck Guesdon, ce sont une cinquantaine de pommiers à terre. Même constat chez Maxime Lamiot (Calvados Toutain) avec en plus un outil de transformation hors service.

Chez Franck Guesdon, une cinquantaine d'arbres (pommiers et poiriers) à terre. Ils viennent s'ajouter aux dégâts de 1999.
Chez Franck Guesdon, une cinquantaine d'arbres (pommiers et poiriers) à terre. Ils viennent s'ajouter aux dégâts de 1999.
© TG

« J'étais dans une parcelle entrain de secouer des pommiers. Heureusement que j'avais le vibreur sinon le tracteur se serait couché » A Beuzeville, Maxime Lamiot se souviendra longtemps de ce dimanche 23 octobre 2022.« Il faisait très beau, il y a avait un grand soleil alors on a mangé dehors ». Mais, pendant moins de 30 secondes, un coup de vent d'une violence inouïe a transformé cet épisode d'été indien en cauchemar. Arbres et murs à terre, morceaux de toit et cuves de stockage de cidre envolés. « L'outil est mort », lâche-t-il au moment des premiers constats.

 

UNE CINQUANTAINE D'ARBRES A TERRE

Son voisin Franck Guesdon, éleveur, n'a rien vu. Il était chez lui. C'est sa femme, partie mettre de l'ordre dans le gite rural distant de quelques hectomètres qu'ils proposent à la location, qui apeurée l'a prévenu par téléphone. Chez « Simone », le nom du gite, garage pulvérisé, pressoir à la toiture éclatée et un verger qui a payé un lourd tribut. « J'ai comptabilisé une cinquantaine de pommiers à terre qui viennent s'ajouter aux 250 perdus en 1999. Je vais essayer d'en sauver quelques-uns. Il va falloir aussi faire de la place pour ramasser les pommes et le bois », résume-t-il. Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer. Du côté de la préfecture, qui annonce des rafales enregistrées à 136 km/h à Beuzeville, on a comptabilisé 65 interventions des sapeurs-pompiers et jusqu'à 2 900 foyers privés d'électricité. En fin de matinée ce lundi, le préfet de l'Eure et les sous-préfets d'arrondissement se sont rendus sur le terrain (Beuzeville, Pont-Audemer et Muids) pour constater les dégâts et venir en soutien des élus, agents des communes, du département et bénévoles mobilisés pour protéger les routes et les bâtiments.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Alexandre Lhermeroult et son père ont mis trois ans à sortir le bâtiment de terre.
La Ferme des Houlettes mise sur la vente directe.
Patrick et Alexandre Lhermeroult ont ouvert une boucherie-charcuterie pour garantir la qualité de la naissance à l'assiette.
"Je ne pars pas nostalgique, ce n'était pas mieux avant. Des problèmes, il y en a toujours eu, des solutions également", a conclu Alexandre Quillet.
À la CGB Eure : le combat syndical et scientifique continue.
"Stop aux distorsions de concurrence, à la concurrence déloyale et aux importations massives de sucre en provenance d'Ukraine".…
Une consommation de vin en baisse de 2,6 % par rapport à 2022.
Vin : production et consommation mondiales en baisse.
Selon les derniers chiffres de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la production et la consommation de vin…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole