Aller au contenu principal

Du colza dans l’Eure avec Farmi.

Jean-Jacques Mascrier, céréalier dans l’Eure, utilise Farmi depuis près de deux ans. Cette application déployée en 2017 par Soufflet Agriculture lui permet de consulter les cours en temps réel et de saisir les meilleures opportunités.

Jean-Jacques Mascrier (à gauche), agriculteur au Vieil-Evreux dans l’Eure et Frédéric Pontonnier, Agent relations cultures (ARC) chez Soufflet Agriculture.
Jean-Jacques Mascrier (à gauche), agriculteur au Vieil-Evreux dans l’Eure et Frédéric Pontonnier, Agent relations cultures (ARC) chez Soufflet Agriculture.
© DR.

C’est au Vieil-Evreux, dans l’Eure, que Jean-Jacques Mascrier cultive du blé, du colza, de l’escourgeon ainsi que du lin sur 228 hectares depuis 1989. En 2020, il change sa façon de travailler en utilisant Farmi et en devenant plus autonome dans la commercialisation de ses récoltes.

 

POUVOIR VENDRE EN QUELQUES CLICS

« La semaine dernière, j’ai passé trois contrats en moins de 10 minutes », retrace Jean-Jacques Mascrier. Des transactions rapidement réalisées tout en restant sécurisées. Lorsqu’il décide de vendre, l’agriculteur reçoit par message un code à quatre chiffres à renseigner sur l’application pour valider la transaction. Frédéric Pontonnier, son Agent Relation Culture (ARC) confirme la transaction le lendemain, l’occasion pour lui de s’assurer qu’il n’y a pas eu d’erreur. Cette double sécurité permet la réalisation de contrats en quelques clics tout en garantissant une sécurité optimale pour l’utilisateur.

 

DES VENTES REALISEES EN TOUTES CIRCONSTANCES

La flexibilité de Farmi l’a amené à des situations pour le moins inédites : en vacances aux sports d’hiver en février 2020, Jean-Jacques Mascrier consulte par curiosité les cours sur l’application avec son smartphone. Voyant que les cours ont augmenté au point de dépasser ses objectifs de vente, il décide de signer plusieurs contrats en l’espace de quelques minutes. « Je n’aurais jamais pensé appeler mon ARC pour connaître les cours à ce moment-là. Sans Farmi, j’aurais raté cette opportunité », confie l’agriculteur. L’application lui offre une meilleure réactivité, précieuse lorsque l’on sait à quel point les cours peuvent fluctuer rapidement.

 

UNE RELATION AVEC L’ARC PLUS APPROFONDIE

Pour Frédéric Pontonnier, sa relation avec Jean-Jacques Mascrier ne s’est pas dégradée avec Farmi, bien au contraire. L’agriculteur étant plus autonome sur le volet vente, l’ARC peut désormais consacrer plus de temps pour des problématiques techniques. « On discute toujours des ventes une fois qu’elles sont réalisées mais c’est vrai que ça me libère beaucoup de temps que je peux désormais consacrer à des demandes techniques », relève Frédéric Pontonnier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Six installations plutôt qu’un (des) agrandissement(s).

Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d’une opération foncière inédite…

La section en plein débat.
Section lait FNSEA 27.
Le 22 mars, Benoit Gavelle réunissait les producteurs de lait. Acquis syndicaux, conjoncture, prix du lait en débat. 
Mathieu Poirier et Béatrice Hoogterp (à droite) de l'antenne de Bernay de la Chambre d'agriculture ont animé les débats.
Les GDFA phosphorent pour une agriculture ambitieuse.
Pour la première fois, les 3 GDFA (Groupes de Développement Féminins Agricoles) de l'Eure (Avre & Iton, Pays d'Ouche et…
Terre de Lin accueille le président Morin.

Hervé Morin a découvert les nombreux domaines d’activité de la coopérative Terre de Lin et sa volonté de soutenir la filière…

Gestion des aides : calendrier administratif.
PAC 2024 : deuxième année d'application de la nouvelle PAC.
Continuité de 2023, avec des dérogations sur la conditionnalité des aides.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole