Aller au contenu principal

Du champ à la coopérative, le préfet en immersion ...

Alors que la moisson battait son plein, Simon Babre, préfet de l'Eure, s'est rendu jeudi dernier sur la commune de Bosguérard-de-Marcouville pour s'immerger le temps de la visite dans les travaux de moisson. Il était accompagné de Karl Terrollion, directeur de Cabinet du préfet et de Francois Landais, directeur de la DDTM de l'Eure.

Aux côtés de Gilles Lievens, président de la Chambre d'agriculture de l'Eure, le préfet de l'Eure a ainsi pu participer à la récolte du blé, et à la visite des différents types de stockage des grains, à la ferme d'abord et ensuite les activités de collecte chez NatUp. L'occasion aussi d'évoquer, le cycle de la culture du blé et l'impact climatique sur la qualité et le rendement des cultures, avec les explications de Franck Lecomte, technicien à la Chambre d'agriculture de l'Eure. « La météo en fin de cycle est déterminante a-t-il précisé, et ces dernières années, nous observons un sol sec de plus en plus tôt et des températures de plus en plus chaudes en juin. »

ET UN PETIT DE TOUR DE MOISSONNEUSE...

Impressionnant ! Une grosse évolution du matériel, « la meilleure place, à l'abri de la poussière... », lance Gille Lievens, le président de la Chambre d'agriculture au volant de sa machine. Dans ce cas précis et c'est aussi le cas de nombreuses exploitations dans l'Eure, en exploitation individuelle, c'est bien souvent l'entraide entre voisins, un sur la machine et l'autre pour la livraison ou le stockage du grain. Les travaux se succèderont ensuite par le déchaumage où d'ailleurs, ici l'outil était en bout de champ. L'occasion de faire un point incendie. « Dans ce secteur, il n'y a pas eu trop de problèmes d'incendie, avec des alternances de petites pluies », précise Gilles Lievens. « J'ai l'impression que la coopération se passe bien avec le Sdis » signalait le préfet. En effet, à la moitié de la moisson, pour l'instant, il avait été observé un tiers des départs de feux par rapport au nombre total des feux de la dernière campagne.

 

DÉPART POUR LE STOCKAGE EN COOPÉRATIVE, À HARCOURT CHEZ NATUP

Dernière étape, le silo NatUp d'Harcourt, le plus important silo de stockage et de transfert de la région avec une capacité de 38 500 tonnes, indiquait Fabrice Arcade, le responsable de la région Sud du groupe coopératif NatUp. L'occasion ici d'appréhender les critères de qualité, et la commercialisation des grains, mais aussi l'importance de la conservation des grains dans de bonnes conditions en baissant progressivement la température pour stabiliser le blé et éviter le développement des insectes. « Un camion qui arrive au port de Rouen, indiquait le technicien de la coop, si l'analyse montrait des traces d'insectes, il était refusé à l'exportation et retour à l'expéditeur pour être traité ». La visite du représentant de l'État s'apparentait donc à une découverte de la récolte des céréales, mais a aussi permis de nombreux échanges sur la filière, dans un contexte où la guerre en Ukraine continue d'impacter dans des proportions inédites le marché mondial des céréales. La visite a ensuite laissé place au ballet des tracteurs bennes avant les pluies annoncées...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
L'arrivée du convoi allemand en gare de Pacy-sur-Eure. Dans quelques minutes, ce sera un combat acharné contre les Américains.
Testé pour vous : un train de la libération.
L'association CFVE (Chemin de fer de la Vallée de l'Eure) proposait ce week-end une immersion dans un train de la libération au…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole