Aller au contenu principal

Désherbage du colza : protéger les bétoires pour préserver l'usage de matières actives.

Vous cultivez des parcelles comportant une bétoire ? Rappels sur les restrictions d'emploi du métazachlore sur colza d'hiver.

Illustration extraite de la Fiche « Protéger les bétoires »
de la Chambre d'agriculture de Seine-Maritime (2015).
Illustration extraite de la Fiche « Protéger les bétoires »
de la Chambre d'agriculture de Seine-Maritime (2015).
© DR.

L'eau de certains captages dépasse régulièrement des normes de distribution en métazachlore. En conséquence, depuis juillet 2021, les produits à base de cet herbicide sont assortis de nouvelles conditions d'emploi. Ils comportent la phrase de précaution environnementale suivante : « SPe2 : pour protéger les eaux souterraines, ne pas appliquer ce produit sur une parcelle comportant une bétoire référencée ».

Pour rappel, les précédentes restrictions d'usage des herbicides à base de cette substance active de la famille des chloroacétamides restent d'actualité : un produit à base de métazachlore ne pas doit être appliqué plus d'une fois tous les 3 ans à la dose maximale de 500 g métazachlore/ha ou plus d'une fois tous les 4 ans à la dose maximale de 750 g métazachlore/ha.

Aujourd'hui, cette substance active herbicide est intégrée dans la majorité des programmes de désherbage sur colza. Par exemple, les produits suivants sont concernés : Novall, Butisan S, Alabama, Anitop, Springbok pour la gamme BASF, et Bandonéon (Adama), Trivaldi (Corteva), Tribeca Sync Tec (FMC) et Rapsan TDI (Belchim) pour les gammes des autres firmes phytosanitaires (liste non exhaustive).

Même si la notion de « bétoire référencée » n'a pas été précisée, cette nouvelle règlementation vise en particulier à agir sur les infiltrations rapides de métazachlore, qui peuvent se faire par le biais de celles-ci.

La bétoire est une appellation régionale pour désigner une doline, c'est-à-dire un point naturel d'infiltration rapide des eaux de ruissellement vers les eaux souterraines et vers les zones de captages. Très présentes en Seine-Maritime, ces dépressions du terrain n'en sont pas moins présentes dans d'autres départements normands. Une carte non exhaustive est disponible sur le site du SIGES (https://sigessn.brgm.fr/?page=carto&mapid=53).

Il est donc essentiel de les protéger, afin de limiter ces infiltrations. La réglementation ne concerne aujourd'hui que les produits à base de métazachlore, mais pour préserver l'usage des autres matières actives, la protection des bétoires et l'adaptation des pratiques de désherbage constituent des enjeux essentiels.

 

La Chambre régionale d'agriculture de Normandie est mobilisée sur le sujet. Un plan d'action autour du désherbage durable du colza (à l'instar de celui qui existe sur le maïs) vous sera communiqué prochainement, dans le cadre de l'initiative Phyt'eau Normandie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
Participez au programme Giverni.

Les bovins sont capables d'acquérir une résistance aux strongles de l'intestin et de la caillette. Peut-on mettre en évidence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole