Aller au contenu principal

Des recettes l(ég)umineuses au menu.

Mercredi 5 avril à Bernay (27), le Challenge Bien manger en Normandie a réuni six binômes (chefs et commis) autour d'un thème : Lentilles de l'Eure et leur sauce. L'objectif ? En deux heures top chrono, préparer un plat pour dix personnes mettant en valeur les lentilles de producteurs locaux eurois.

Laurent Guillot, du lycée Malherbe, de Caen et Sophie Bicheray pour leur recette de rosti de lentilles aux légumes, aromates et son oeuf poché.
Laurent Guillot, du lycée Malherbe, de Caen et Sophie Bicheray pour leur recette de rosti de lentilles aux légumes, aromates et son oeuf poché.
© L.A.

Vertes, corail, jaunes ou noires. Des lentilles de toutes les couleurs, cultivées dans l'Eure, tapissent, entres autres produits locaux, la table des ingrédients partagés. Derrière les fourneaux du restaurant d'application du lycée Clément Ader, à Bernay, les six binômes - chefs de cantines scolaires et élèves en CAP ou Bac pro cuisine - ont deux heures, top chronomètre, pour sublimer ces légumineuses, lors du Challenge Bien manger en Normandie, mardi 5 avril. Objectif : une recette par binôme, pour dix personnes, valorisant la filière légumineuse à travers la lentille de l'Eure. Des plats qui pourront être servis en restaurant scolaire.

 

DE LA CUISINE...

En Normandie, la filière légumes secs compterait 66 producteurs et près de 490 hectares, soit un peu moins de 2 % de la production nationale, selon les chiffres des Chambres d'agriculture de Normandie. « La lentille a de réels atouts. Peu exigeante d'un point de vue hygrométrique, elle demande peu d'entretien et nécessite peu, voir aucun traitement phytosanitaire. Et le département de l'Eure a un climat propice à la culture de cette légumineuse », explique Hugues Aubry, conseiller des Chambres d'agriculture de Normandie et membre de l'association Leggo (Légumineuses à graines du grand Ouest). « C'est aussi un ingrédient qui coûte peu cher et se conserve très bien », poursuit Sarah Lesnard, chargée de mission qualité et proximité pour les Chambres. Les chefs de restaurants scolaires sont limités à 2,30 EUR par repas. « Pour les lentilles vertes, les prix sont entre 4 et 6 EUR/kg. Sachant qu'une lentille gagne 2,5 fois son poids après cuisson. Comparé à une viande (aussi source de protéines) le ratio prix est très fort », précise Hugues Aubry.

 

...A LA TABLE

Dans le cadre de la loi Egalim - qui oblige à proposer un repas végétarien par semaine - elle est le produit phare des tables de certains chefs en restauration scolaire. C'est le cas pour Stéphane Lhernault, chef de la cuisine centrale des Douaires à Gaillon (Eure) - c'est sa troisième participation - aujourd'hui en binôme avec Kali Parent, en Bac pro cuisine. « Je l'utilise dans mes plats végétariens notamment en taboulé », indique-t-il, alors que le chrono est presque écoulé. Six plats différents sont prêts à être jugés par les conseillers techniques. Après délibération, le premier prix est décerné à Laurent Guillot, du lycée Malherbe, de Caen et Sophie Bicheray, élève, pour leur recette de rosti de lentilles aux légumes, aromates et son oeuf poché.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
Participez au programme Giverni.

Les bovins sont capables d'acquérir une résistance aux strongles de l'intestin et de la caillette. Peut-on mettre en évidence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole