Aller au contenu principal

Des maires pas découragés mais légitimement inquiets.

« Nous ne sommes pas découragés mais légitimement inquiets », a rappelé Jean-Paul Legendre, président de l'UMEE. L'Union des Maires et des Elus de l'Eure a tenu son assemblée générale le 6 décembre dernier à Louviers avec l'intervention rassurante de Rémi Coutin (procureur de la République ).

Kristina Pluchet, la sénatrice-agricultrice a « rendu hommage
au dévouement de nos maires et de leur secrétaire qui sont en
première ligne. Comptez sur moi pour défendre la place de la
ruralité ».
Kristina Pluchet, la sénatrice-agricultrice a « rendu hommage
au dévouement de nos maires et de leur secrétaire qui sont en
première ligne. Comptez sur moi pour défendre la place de la
ruralité ».
© Th. Guillemot

«  Comment bien vivre notre seconde moitié de mandat ?  » C'est ce qu'a proposé en guise de menu Jean-Paul Legendre. Au préalable, le président de l'UMEE avait remis les pendules de l'Eure à l'heure.
« On nous décrit que les maires sont déprimés, tout cela n'est qu'un montage. Dans l'Eure, on connaît les causes de démissions et celles pour cause de découragement sont rarissimes. Nous sommes résilients. Qui a été là pendant la crise du covid ? Le bloc communal est essentiel pour la vie de la nation. Nous ne sommes pas du tout découragés mais légitimement inquiets ». Inquiet de quoi ?
Si les travaux de l'UMEE n'ont pas constitué le bal des pleureurs, les maires et élus du département reconnaissent cependant une tension dans un climat de plus en plus réactif. « Il faut aborder ces difficultés avec un maximum de sérénité ». Ces difficultés, ce sont notamment « des gens du voyage qui forcent les entrées, nos écoles qui brûlent comme à Gaillon, la problématique ZAN (Zéro Artificialisation Nette) », a-t-on pu entendre. « Une falaise vers laquelle on va  ».

UN PROCUREUR ATTENTIF
Ce besoin de sérénité, Rémi Coutin (procureur de la République près du tribunal judiciaire d'Evreux et membre du Conseil de la magistrature) y a répondu par une écoute attentive et des propositions concrètes (déjà fonctionnelles) pour mieux accompagner les élus dans l'accomplissement de leurs missions. « En fonction dans votre département depuis un peu plus d'un an, je suis au fait des difficultés qui sont les vôtres. La protection des élus est une préoccupation permanente de l'institution judiciaire  ». Et de joindre l'acte à la parole avec une boîte mail structurelle au niveau du parquet qui permet de prendre attache. En d'autres mots : échanger de façon ascendante et descendante entre élus et justice pour une meilleure communication et plus de réactivité en cas d'incivilité ou plus. Autre champ du possible, sous conditions, « vous pouvez convoquer une personne en mairie pour un rappel à l'ordre. S'il s'agit d'un mineur, avec la présence des parents. Voilà un mécanisme méconnu qui apporte une réelle plus-value ». Synthèse de Jean-Paul Legendre : « tout ne justifie pas le pénal mais être en correspondance avec le parquet, se connaître et se comprendre est essentiel ». Actualité oblige, certains élus ont posé la question de l'accessibilité au Fichier S (Ndlr : fichier de traitement des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste). Pas de réponse tranchée à date mais Kristina Pluchet (sénatrice et agricultrice) a précisé que «  c'était une revendication portée par le Sénat ». En attendant, la moitié des 4 200 procédures annuelles dans le département sont classées sans suite, faute de preuve.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole