Aller au contenu principal

Des leviers techniques pour l'élevage de chèvres.

Les leviers d'action technique pour améliorer l'autonomie alimentaire et la valorisation de l'herbe dans son élevage de chèvres sont nombreux.

L’herbe représente 40 % de la ration des chèvres dans le
grand ouest.
L’herbe représente 40 % de la ration des chèvres dans le
grand ouest.
© ©DR
Aujourd'hui, la plupart des élevages caprins sont moins autonomes que les autres productions herbivores. Quand l'autonomie alimentaire globale est en moyenne de 85 % en élevage bovins lait, elle n'est que de 70 % chez les caprins livreurs de lait et de 55 % chez les fromagers (chiffres Institut de l'Élevage). La quantité d'herbe utilisée dans les rations affecte directement l'autonomie alimentaire et économique des élevages, l'occupation des surfaces et la qualité des produits. Par ailleurs, l'herbe sous forme de foin, ne constitue qu'un appoint fibreux dans la ration des chèvres et donc est souvent sous-utilisée (pour exemple, l'herbe représente 40 % de la ration des chèvres dans le réseau Grand-Ouest d'INOSYS-Réseaux d'Élevage- valeur moyenne entre 2007 et 2013). L'augmentation durable du coût des matières premières utilisées dans l'alimentation des caprins, des aléas climatiques de plus en plus fréquents, une demande de la part des consommateurs et citoyens de produits respectueux de l'environnement, mettent la question de l'autonomie alimentaire et protéique des exploitations caprines au coeur des préoccupations des éleveurs et des filières.
LE REVENU DE L'ÉLEVEUR AUGMENTE AVEC L'AUTONOMIE ALIMENTAIRE
Inosys-Réseaux d'Élevage suit chaque année 130 élevages caprins, en tant que fermes de référence. L'analyse des données technico-économiques récoltées entre 2007 et 2013 chez les éleveurs caprins laitiers (hors pastoraux) montre que lorsque le niveau d'autonomie alimentaire augmente, le coût global de l'alimentation des chèvres diminue et la rémunération de l'éleveur augmente. Entre les éleveurs peu autonomes (moins de 40 % d'aliment de la ration des chèvres produit sur l'exploitation) et des éleveurs très autonomes (plus de 70 %), on constate une diminution de 60EUR/1000L du coût nourri et une augmentation de 70EUR/1000L de lait produit de la rémunération permise pour l'éleveur ! Chercher à améliorer ses revenus, via l'autonomie alimentaire, nécessite d'avoir une approche globale du système d'élevage. Les leviers d'action sont nombreux et complémentaires. Il peut s'agir de travailler sur la conduite de l'alimentation du troupeau, sur le choix des espèces végétales à cultiver, sur les rendements et la qualité des fourrages... Travailler la thématique de l'autonomie alimentaire sur son exploitation est un enjeu fort pour l'éleveur de chèvre (comme le montre les chiffres précédents), mais l'objectif n'est évidemment pas d'atteindre 100 % d'autonomie ! L'enjeu est de trouver le bon compromis et la bonne adéquation entre son sol, son troupeau, les conditions de vie recherchées et la rémunération souhaitée.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole