Aller au contenu principal

Des drives fermiers voient le jour.

Pendant la crise sanitaire, les agriculteurs s’adaptent : drive fermier, réagencement des magasins de producteurs, distributeurs… Il faut parfois trouver de nouveaux débouchés et vendre en direct est un moyen de s’en sortir.

Des drives fermiers voient le jour dans l’Eure. Ici chez Jérémie près d’Evreux.
Des drives fermiers voient le jour dans l’Eure. Ici chez Jérémie près d’Evreux.
© A.O

Lundi 23 mars, le gouvernement a annoncé l’interdiction des marchés ouverts. Pour faire face à ce nouveau coup dur, des producteurs du secteur d’Evreux se sont rassemblés et ont rapidement mis sur pieds un drive fermier. Il est né en à peine 48 heures à Grossoeuvre, à côté d’Evreux. Plusieurs producteurs locaux se sont rassemblés pour proposer leurs produits via des commandes sur Internet. « L’idée est de permettre aux clients de s’approvisionner en produits locaux, sur commande, avec un seul point de retrait sécurisé sans sortir de la voiture. Certains produits viennent de producteurs présents sur le marché d’Evreux. Donc, les habitués ne seront pas dépaysés », annonce Jérémie Brout, éleveur de porc à Grossoeuvre, connu sous la marque « les Cochonnailles de Jérémie ».

Des yaourts, de la crème, du beurre, des oeufs, du poisson, des lentilles, de l’huile, de la farine, du pain, des fruits, des légumes, de la viande, de la charcuterie… Les produits de première nécessité sont proposés. « Nous espérons étoffer la variété de produits dans les semaines à venir pour vraiment permettre d’y trouver de quoi faire toutes ses courses alimentaires », explique Jérémie.

 

UN FRANC SUCCÈS

Le drive a été opérationnel dès mardi soir. « Nous avons bouclé les commandes jeudi à 19 h car nous avions déjà 50 commandes »,se réjouit l’agriculteur. L’accès au drive s’effectue selon un circuit pour que les clients ne se croisent pas. « Nous déposons les courses dans le coffre et les clients repartent par un autre chemin ». Les retraits ont lieu le vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h 30, et le samedi matin de 9 h à 12 h. Toutes les mesures de sécurité sanitaire sont, ainsi, mises en place. « Avec la crise, certains de mes collègues producteurs, ou du marché d’Evreux, n’ont plus de débouchés. Commander leurs produits, c’est les aider à passer ce cap difficile, mais aussi les encourager à continuer à proposer leurs délicieux produits », conclut Jérémie Brout. Le drive fermier sera maintenu le temps du confinement, « après nous verrons… »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
Participez au programme Giverni.

Les bovins sont capables d'acquérir une résistance aux strongles de l'intestin et de la caillette. Peut-on mettre en évidence…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole