Aller au contenu principal

Des aides record en 2019 pour la transition écologique.

Pour l’Ademe Normandie, l’année 2019 a été exceptionnelle avec une progression des engagements financiers.

A gauche, Fabrice Legentil, directeur de l’Ademe Normandie
et à droite, Eric Prud’homme, directeur délégué régional.
A gauche, Fabrice Legentil, directeur de l’Ademe Normandie
et à droite, Eric Prud’homme, directeur délégué régional.
© C.H.

L’Ademe Normandie annonce un montant d’aides record pour 2019 : 41 millions d’euros d’aides qui ont permis de soutenir 250 projets en faveur de la transition énergétique, de l’économie circulaire et de la durabilité des territoires. La transition énergétique est le poste qui a bénéficié le plus des aides de l’Agence de l‘environnement et de la maîtrise de l’énergie (27,8 M€) qui a financé l’extension de deux réseaux de chaleur à Rouen et au Havre. La Normandie devient la première région française à alimenter la totalité des réseaux publics majoritairement à partir d’énergies renouvelables et de récupération.

 

MÉTHANISATION,QUE DES PROJETS VERTUEUX

Dans le domaine des énergies renouvelables, issues de la biomasse, la méthanisation, la géothermie, l’Ademe accompagne les acteurs du secteur public et les entreprises privées selon diverses modalités (expertise, formation, subvention…). « Sur les projets agricoles de méthanisation, nous sommes très attentifs car il ne faut pas que l’agriculteur se transforme en producteur d’énergie. Il ne s’agit pas de semer du maïs partout. En 2019, l’Ademe a accompagné 11 nouvelles unités de biométhane agricole et pour 2020, nous avons 20 projets de méthanisation avancés. Nous sommes sélectifs et travaillons en réseau pour s’assurer que les projets sont vertueux » précisent Fabrice Legentil et Éric Prud’homme, respectivement directeur régional et directeur régional délégué de l’Ademe Normandie. En matière d’énergie renouvelable, l’Ademe a lancé un appel à projet à destination des industriels : « Territoire 100 % énergies renouvelables ». L’objectif est d’accompagner financièrement et techniquement cinq nouveaux territoires dans la mise en oeuvre opérationnelle d’une stratégie globale et ambitieuse de transition énergétique coconstruite.

En 2019, le conseil de l’Ademe aux particuliers a connuune explosion (+60%) due au dispositif de l’Etat, « isolation et chaudières à 1 euro ». L’Ademe accompagne aussi les collectivités sur la connaissance de leur patrimoine et les aide à élaborer un plan de stratégie de rationalisation de ce patrimoine. 30 collectivités ont adhéré à ce jour. Un budget de 2 M€ a été alloué pour cet accompagnement des territoires sur des approches de transition énergétique. Cela concerne aussi bien des territoires ruraux et urbains. Le 5 mars prochain à Rouen, huit collectivités engagées feront un retour d’expérience.

 

DES IDÉES ET SOLUTIONS POUR LES FUTURS MAIRES

Cit’ergie est un programme de management et de labellisation qui récompense les collectivités pour la mise en oeuvre d’une politique climat-air-énergie ambitieuse. A l’occasion des Assises européennes de la transition énergétique, quatre collectivités normandes ont obtenu le label Cit’ergie (LeHavre et Caux Seine agglo) et le label cap Cit’ergie (Cherbourg en Cotentin et la Com com Intercom Bernay Terres de Normandie). En Normandie, au total 30 collectivités sont engagées dans la démarche Cit’ergie, 9 sont labellisées Cit’ergie, 6 Cap Cit’ergie et 15 sont en processus. La prochaine rencontre des collectivités Cit’ergie aura lieu le mardi 26 mai 2020 à Paris. L’Ademe vient de publier un recueil « Demain mon territoire». Il comporte 20 fiches clés pour accompagner les futurs candidats aux municipales dans la dimension approche transition écologique. Il s’agit d’actions concrètes, pleine de bon sens, qui valorisent des solutions mises en place dans des communes et intercommunalités de différentes tailles, réparties sur l’ensemble du territoire. Elles montrent qu’il est possible d’envisager une ville plus sobre en carbone, avec des gains en matière de lien social, de qualité de vie et de dynamisme économique. Ces fiches sont téléchargeables sur le site de l’Ademe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole