Aller au contenu principal

De la commande en ligne au retrait.

Depuis 2019, le Conseil départemental de l'Eure a choisi de mettre en place une plateforme appelée « C'est fait dans l'Eure », un annuaire de producteurs, mais pas seulement. Au Salon de l'agriculture, les élus en ont profité pour évoquer les évolutions : la commande et l'achat en ligne, et en réflexion la livraison.

© SB

Avant le confinement, le Département de l'Eure a mis en place une plateforme pour regrouper tous les producteurs sous forme d'annuaire. Une plateforme pratique pour permettre de faire ses courses au plus près de chez soi. La crise sanitaire a accéléré cette pratique de consommer local.

 

PAYER EN LIGNE

Alors, la plateforme a évolué. « Avec le principe du click & collect, les clients peuvent commander et payer en ligne », précise Jean-Paul Legendre, conseiller départemental en charge du monde agricole et de la ruralité. Une étape franchie notamment pour la période des fêtes de fin d'année, et confirmée dès à présent pour tous les producteurs présents sur le site. « Il n'y a aucun intermédiaire aussi bien pour les producteurs que les consommateurs », assure l'élu, qui souligne l'implication du Conseil départemental de l'Eure. Pour le Département, c'est un véritable effort. « Nous sommes les seuls de Normandie à aller jusqu'au paiement en ligne et à prendre en charge les frais liés à cette plateforme », indique-t-il.

 

ALLER JUSQU'A LA LIVRAISON

Beaucoup de producteurs ont investi dans un distributeur ou encore une boutique à la ferme. Mais l'achat en ligne est un véritable accélérateur de commercialisation. D'autant plus qu'il est possible de passer commande sur le site à partir du produit recherché, du producteur ou de la région, la distance par rapport à son domicile... Ou encore à partir d'une recette.  « C'est très porteur. Beaucoup de consommateurs disent merci », confie Marie-Aimée Thomas-Boriety, adjointe à la directrice de l'environnement, de l'espace rural et de l'agriculture.

Le travail a été conduit avec la Chambre d'agriculture. « L'objectif est d'aider les agriculteurs à aller vers cette nouvelle commercialisation », explique Jean-Paul Legendre. « Et à terme, on vise la livraison », conclut Marie-Aimée Thomas-Boriety.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Six installations plutôt qu’un (des) agrandissement(s).

Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d’une opération foncière inédite…

La section en plein débat.
Section lait FNSEA 27.
Le 22 mars, Benoit Gavelle réunissait les producteurs de lait. Acquis syndicaux, conjoncture, prix du lait en débat. 
Terre de Lin accueille le président Morin.

Hervé Morin a découvert les nombreux domaines d’activité de la coopérative Terre de Lin et sa volonté de soutenir la filière…

Mathieu Poirier et Béatrice Hoogterp (à droite) de l'antenne de Bernay de la Chambre d'agriculture ont animé les débats.
Les GDFA phosphorent pour une agriculture ambitieuse.
Pour la première fois, les 3 GDFA (Groupes de Développement Féminins Agricoles) de l'Eure (Avre & Iton, Pays d'Ouche et…
Dérogation départementale à la durée maximale hebdomadaire du temps de travail.

Le 9 février dernier la FNSEA de l'Eure a sollicité auprès de la Direction Régionale de l'Emploi, du Travail et des…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole