Aller au contenu principal

Cuma : tous dans le drakkar pour séduire les jeunes.

Afin d'attirer de nouveaux adhérents parmi les plus jeunes, la Fédération des Cuma Normandie Ouest se renouvelle visuellement. Une identité présentée mercredi 12 octobre, dans la Manche.

Le comité Manche de la Fédération des Cuma Normandie Ouest s'est réuni, mercredi 12 octobre à Baudre (50).
Le comité Manche de la Fédération des Cuma Normandie Ouest s'est réuni, mercredi 12 octobre à Baudre (50).
© LM

La Fédération des Cuma Normandie Ouest a organisé, mercredi 12 octobre à Baudre (50), une rencontre réunissant des présidents des Cuma locales de la Manche pour échanger sur les activités et projets à venir. Parmi les actualités du moment, les Cuma ont manifesté leur envie de recruter plus de jeunes. Un pari que l'organisme entend réaliser grâce au talent de Sylvain Guichard-Bichicchi, dessinateur de la célèbre marque normande Heula.

 

« DEPOUSSIERER NOTRE IMAGE »

Tous à l'abordage... Sur la nouvelle affiche des Cuma, on peut voir un collectif d'agriculteurs, jeunes et moins jeunes, mais aussi une vache normande, tous montés à bord d'un drakkar affublé de pneus de tracteurs. Le slogan « Cuma : collectif et conquérant » trône en haut de l'illustration. « Avec cette nouvelle identité visuelle, nous voulons dépoussiérer l'image des Cuma, explique Rodolphe Lormelet, président de la Fédération des Cuma Normandie Ouest, nous avons souhaité réadapter nos supports de communication à la suite du Méca'Elevage [organisé à Saint-James Ndlr.] ». « C'est bien de sortir des réseaux classiques », ajoute Etienne Capelle, président du comité de région Cuma Normandie et vice-président de la FR Cuma Ouest. La campagne a été menée en partenariat avec la marque Heula et le Conseil départemental de la Manche. « Nous voulions représenter en un clin d'oeil les valeurs des Cuma. C'est-à-dire un collectif soudé qui s'adapte techniquement », déclare Valérie Letellier, coordinatrice Manche.

 

ETRE ATTRACTIFS AUPRES DES JEUNES

Face au nécessaire renouvellement des générations, le collectif entend toucher davantage de jeunes avec cette nouvelle identité. Pour Valérie Letellier, « il faut les sensibiliser très tôt ». C'est pourquoi, ils se mobilisent toute l'année dans les écoles. « Plein de jeunes ne savent pas ce que sont les Cuma », reconnaît Etienne Fels, directeur de la fédération, laquelle entend démystifier son activité et changer les à priori que peuvent avoir les futurs prescripteurs agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole