Aller au contenu principal

Covid-19 : quels impacts sur la vente à la ferme ?

Un sursaut de commandes des particuliers chez les producteurs locaux balance avec l’arrêt de commandes des professionnels. Le coronavirus mène la danse et change les habitudes.

© A.O

Nadège et Nicolas Steiner produisent des pommes de terre dans leur exploitation La Ferme de laVilledieu à Roman, commune nouvelle de Mesnil-sur-Iton. Leur production est destinée aux particuliers mais également aux professionnels de la restauration et aux collectivités. Depuis le début de la crise sanitaire, la donne a été modifiée. « Nous avons eu une très grosse demande de clients particuliers entre le vendredi 13 et le mardi 17 mars. L’équivalent de plusieurs semaines », détaille Nadège Steiner. Les clients habituels de la ferme sont également venus chercher des commandes. « Ces derniers ont pris pour leurs voisins, leurs connaissances… Et puis, nous avons vu de nouveaux clients et des voisins de l’exploitation qui ne viennent pas habituellement».

 

DE NOUVEAUX CLIENTS PARTICULIERS

De son côté, Crystelle Baillette, de La Terre Ferme à Chéronvilliers, enregistre, également, de nouveaux clients. « Je maintiens la distribution mais seulement en précommandes via Internet pour éviter les échanges directs ». Pour plus de sécurité, la maraîchère met les commandes dans des sacs.

La ferme Vard, située dans le hameau de Surcy à Mézière-en-Vexin, organise tous les mois une vente de colis de viande bovine et une de veau tous les deux mois. « Généralement, nous proposons nos ventes le vendredi », explique Antoine Vard. Pour faire face à la hausse de la demande et pour mettre en place les mesures sanitaires nécessaires, la ferme a organisé la dernière vente de colis samedi 21 mars. « Nous avons dû établir un planning pour éviter que les clients ne se croisent. Nous avions mis à disposition du gel hydroalcoolique ». Tous les colis ont trouvé preneur, « d’habitude, il nous reste quelques lots que nous vendons les jours suivants la vente. Samedi, nous avons tout écoulé. Nous aurions d’ailleurs pu en vendre plus. Les clients, dont beaucoup de nouveaux, se sont affolés. Ils craignaient la fermeture des grandes surfaces ». Pendant quelques jours, Antoine Vard pensait devoir annuler la vente d’avril. « L’abattoir devait arrêter son activité. Nous avons reçu un message indiquant que l’abattoir ne fermait pas. La prochaine vente est, donc, maintenue jusqu’à nouvel ordre ».

 

L’AVANTAGE DE LA COMMANDE

L’activité de vente aux professionnels est stoppée dû à l’arrêt de l’activité de ceux-ci. « Nous ne livrons plus les collectivités, ni les restaurateurs », indique Nadège Steiner de la Ferme de la Villedieu. Davantage de particuliers mais plus de professionnels… Est-ce que l’équilibre sera trouvé pour les exploitants ? « La consommation durant cette période de confinement va changer… »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole