Aller au contenu principal

Contrôles avant-vente BVD et paratuberculose.

La BVD et la paratuberculose sont deux maladies très pénalisantes en élevage. Chaque éleveur doit donc oeuvrer pour limiter au maximum les risques de contamination de son cheptel.

Privilégier avant la vente, le contrôle des maladies non règlementées.
Privilégier avant la vente, le contrôle des maladies non règlementées.
© J.-M. NICOL

Les achats d’animaux sont, dans ce cadre, des évènements à bien gérer, avec différents points essentiels :- pour la BVD, les bovins introduits doivent, quel que soit leur âge, satisfaire à une virologie négative dans les 15 jours précédents la vente. En cas d’achat de femelles gestantes, une sérologie additionnelle peut être demandée, et les veaux qui en seront issus devront faire l’objet d’un dépistage virologique le plus rapidement possible à la naissance ;- pour la paratuberculose, l’acheteur doit commencer par demander les 3 derniers indicateurs paratuberculose du vendeur (sur lait de tank pour les laitiers, sur sangs de prophylaxie pour les allaitants).

ANALYSES INDIVIDUELLES

Si ces 3 derniers indicateurs sont négatifs, une transaction peut être envisagée. Dans ce cas, des analyses individuelles doivent être effectuées dans les 15 jours avant-vente : PCR sur bouse si bovin de 15 à 24 mois, sérologie sur sang si bovin de 24 mois ou plus. Si le bovin a moins de 15 mois, seuls les 3 derniers indicateurs du vendeur seront pris en compte. En revanche, si le vendeur présente au moins un indicateur positif, la transaction est à risque, et ne doit donc pas avoir lieu. A ces deux pathologies s’ajoute la néosporose, comptant parmi les principaux agents responsables d’avortements infectieux chez les bovins, pour laquelle une sérologie est à effectuer dans les 15 jours avant-vente surtout bovin (mâle ou femelle) de plus de 6 mois et destiné à la reproduction. Côté acheteur, la mise en place de ces analyses avant-vente permettra de sécuriser et de simplifier (plus de quarantaine à l’introduction) les transactions d’animaux. Côté vendeur, cela évitera de voir un animal revenir au bout de quelques semaines suite à un dépistage positif chez l’acheteur. Les dépistages avant-vente constituent donc un pacte gagnant-gagnant pour chaque éleveur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole