Aller au contenu principal

Contrôle PAC 2022 : année test du suivi régulier des surfaces exploitées.

Dans le cadre de la future programmation de la PAC, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2023, la Commission européenne a introduit un nouveau suivi parcellaire intitulé « Système de suivi des surfaces agricoles en temps réel ». Il sera en test en 2022 sur l'ensemble du territoire français.

© DR.

QU'EST-CE QUE SUIVI REGULIER DES SURFACES ET SON IMPACT SUR LA PAC ?

C'est le suivi continu de l'activité d'une exploitation via le satellite. L'objectif de cette procédure est d'identifier la présence de culture sur une parcelle et le type de culture. Le satellite identifie ainsi les différentes cultures grâce aux infrarouges, à l'activité photosynthétique et au relief. Ensuite, une comparaison se fait entre les images satellites et la déclaration PAC.

En 2022, le suivi régulier des surfaces est en phase de test et il sera effectif en 2023. Il sera en place après les instructions des dossiers PAC.

 

LE SUIVI REGULIER DES SURFACES : COMMENT ÇA MARCHE ?

Le principe repose sur la comparaison des déclarations annuelles de surfaces que font les agriculteurs avec des données issues deux types d'images. Un système de feux tricolores sera également en test :

o Vert : conforme

o Orange : doute

o Rouge : non conforme. (Voir schéma ci-contre)

Ces deux sources de données sont traitées par des solutions informatiques afin de les comparer aux déclarations faites par les agriculteurs.

Ainsi, une parcelle déclarée en maïs devra présenter un aspect végétatif correspondant à certains critères au 15 juin et à d'autres critères au 15 août. Une parcelle peut donc être non conforme en juin signalée par un « feu rouge » du fait d'un retard de mise en place par exemple et peut être « en vert » en août. Les parcelles en « orange » font l'objet d'une expertise complémentaire, soit par analyse des photos suivantes (changement de l'état végétatif) soit par demande d'information à l'agriculteur. Seules les parcelles restant en rouge feront l'objet d'une expertise par un contrôleur afin de déterminer s'il y a conformité ou non.

 

LE CONTROLE CONTINU OUVRE LE DROIT A « L'ERREUR DE DECLARATION »

Aujourd'hui tout dossier déposé ne peut plus être modifié dès que l'instruction commence, c'est-à-dire dès le 15 juin. La mise en place de ce processus permet d'ouvrir la possibilité d'apporter des modifications à la déclaration de surface même tardivement après le début de l'instruction. Si le suivi révèle un écart entre la déclaration et les images, l'agriculteur recevra une information via Télépac. S'apercevant de son erreur, il pourra apporter des justificatifs voir modifier sa déclaration. Actuellement le taux de contrôle sur place est de 5 %. Il descendra à 1 %.

 

2022, UNE ANNEE DE TEST

L'administration et les bénéficiaires pourront tester ce nouveau système de suivi des surfaces en temps réel dès cet été 2022, en parallèle de la campagne normale (y compris pour l'instruction et le contrôle des demandes d'aides).

Afin de permettre à tous de bénéficier d'une prise en main optimale de ces nouveaux outils, les exploitants agricoles qui le souhaitent pourront être accompagnés par les organismes de service et l'administration.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole