Aller au contenu principal

Connaissez-vous la conditionnalité sociale des aides PAC ?

© WIKIPEDIA - NATHALIE RUAUX

À partir de 2023, les aides PAC sont soumises au respect des obligations de l'employeur en matière de sécurité et santé au travail... sous peine de réduction des aides.

 

La liste nationale prévoit 17 cas de non-conformité qui entraîneront des réductions des aides PAC.

La première non-conformité de la liste sanctionne le fait de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

La deuxième sanctionne le fait de ne pas respecter les principes généraux de prévention...

Ces deux premiers cas correspondent au principe général de l'obligation de santé et de sécurité qui s'impose à l'employeur.

En cas de non-conformité la réduction des aides sera de 5 à 15 %.

Les 17 cas qui peuvent être contrôlés correspondent à toutes les actions que vous devez mettre en place pour respecter votre obligation générale de sécurité.

Autrement dit, si vous ne respectez pas l'ensemble de vos obligations en matière de santé et de sécurité au travail, vous vous exposez à des pénalités sur les aides PAC.

Les obligations en matière de sécurité et santé au travail sont en vigueur depuis le 31 décembre 1992.

Compte tenu de cette évolution réglementaire, il est indispensable de faire un point sur le sujet en gardant bien à l'esprit qu'il ne se réduit pas au document unique d'évaluation des risques qui n'est qu'un support.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole