Aller au contenu principal

Class'Eure végétal : inauguration teintée de regrets avec le maire d'Evreux.

Lundi 21 juin, à Evreux, JA 27 a inauguré la plateforme végétale en compagnie des représentants de l'agglomération d'Evreux Porte de Normandie. Guy Lefrand, son président, a «regretté les regrets» des agriculteurs concernant la conduite de la plateforme sans intrants.

Les membres des JA 27 ont présenté les cultures de leur class'Eure végétal aux élus lors de l'inauguration.
Les membres des JA 27 ont présenté les cultures de leur class'Eure végétal aux élus lors de l'inauguration.
© PC

JA 27 a officiellement inauguré sa plateforme végétale située à Guichainville, dans l'agglomération d'Evreux Porte de Normandie, lundi 21 juin. Plusieurs représentants de la communauté d'agglomération, dont son président, Guy Lefrand, et aussi des membres de la FNSEA 27 et de la Chambre d'agriculture, Victor Delavoipierre, président de JA 27 étaient présents pour contempler les résultats. Le projet a débuté suite au classement de la parcelle comme constructible par le PLUi. La Covid-19 a ensuite retardé le commencement des travaux. En attendant, Evreux Porte de Normandie a mis la parcelle à disposition de JA 27. Une partie a servi à réaliser un classeur végétal, composé de 20 micro-parcelles de cultures différentes. L'objectif est d'accueillir un public non agricole, notamment des groupes scolaires d'Evreux, afin de leur présenter le métier de cultivateur et la diversité des productions du département de l'Eure. En tout, près de 450 élèves s'y rendront. A côté, 8 ha d'orge de brasserie et 26 ha de maïs ont été semés. La récolte sera vendue au profit du Secours populaire et de l'Atex.

 

Débat phyto

La communauté d'agglomération a imposé que les cultures soient conduites sans utilisation de produits phytosanitaires. Ce que Victor Delavoipierre, co-président de JA 27 a présenté comme cause de regrets dans son discours inaugural. Les rendements des cultures solidaires ont été diminués et de nombreuses micro-parcelles du classeur végétal se sont retrouvées infestées. Le président de l'agglomération, Guy Lefrand, après avoir félicité les membres de JA 27 pour leur travail, a ensuite fait part de ses « regrets de regrets ». Devant les résultats peu reluisants de la féverole ou du lin par exemple, Christophe Chopin, secrétaire général de JA 27 a répondu : « on nous dit que le bio c'est l'avenir, je pense que c'est une partie de l'avenir. Un produit sain n'est pas forcément un produit sans phyto ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole