Aller au contenu principal

Christian Courtemanche était une figure emblématique des fermiers de l'Eure.

© FNSEA27

C'est avec émotion que nous apprenons la disparition d'une personnalité incontournable de notre agriculture départementale, Christian Courtemanche. Fervent défenseur de la cause des fermiers, il s'engagea très tôt dans les instances agricoles, où il prit rapidement des responsabilités : élu auprès de la Chambre d'agriculture de l'Eure, administrateur au GDS 27, représentant à la CDOA 27, délégué Safer, responsable départemental de la filière ovins, entre autres.

C'est surtout pour son engagement à la défense des fermiers et du foncier agricole qu'il acquit sa notoriété.  Personnage charismatique et atypique, il ne laissait jamais ses interlocuteurs indifférents pour sa pertinence, parfois aussi pour son « impertinence constructive ».

Syndicaliste convaincu, il ne compta jamais son temps, mettant son empathie naturelle à la disposition de tous ceux qui le sollicitaient. Le statut du fermage fut son crédo que ce soit au travers de la section des fermiers de la FNSEA 27, qu'il présida durant quatre mandats, à la présidence régionale des fermiers ou encore comme administrateur de la section nationale des fermiers.

Mais la reconnaissance dont il semblait le plus fier, et à juste titre, c'est son mandat d'assesseur auprès du tribunal paritaire des baux ruraux d'Evreux. Il y officiait depuis plus de vingt ans et encore jusqu'alors. A n'en pas douter, s'il n'avait pas exercé la profession d'agriculteur, celle d'avocat l'aurait certainement passionné.

Originaire de Beaugency, dans le Loiret, c'est à Droisy qu'il s'installa et mena sa carrière d'exploitant agricole, accompagné de son épouse, Chantal, et aujourd'hui de son fils, Damien. La FNSEA de l'Eure, la section des Fermiers, la section ovine et l'Eure Agricole présentent leurs très sincères condoléances à son épouse, ses enfants et tous ses proches.

« Son authenticité, sa rigueur et la fidélité de son engagement restent un modèle. Même s'il servait la cause des fermiers, il cherchait toujours un angle équitable et juste pour l'autre partie. D'une humanité discrète, ce grand technicien du droit rural manquera beaucoup à notre syndicalisme ». Alain Morin, président de la section des Fermiers de la FNSEA 27.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole