Aller au contenu principal

Bulletin de santé du végétal.

Entre pluies et soleil, chaleur et fraîcheur, il est plus difficile que jamais de bien se positionner cette année. Les OAD peuvent aider à se poser les bonnes questions, mais les observations au champ sont comme toujours indispensables, alors que la majorité des parcelles ont désormais démarré la montaison.

Stades - La moitié des parcelles de blé tendre du réseau sont actuellement au stade épi 1 cm, alors que 5 % des parcelles ont déjà atteint le stade 2 nœuds. Pour les orges d'hiver, 96 % des parcelles du réseau ont désormais débuté la montaison avec 16 parcelles au stade épi 1 cm et 7 parcelles aux stades 1 et 2 nœuds.

Maladies - La septoriose est belle est bien présente dans le réseau (69 % des parcelles). Mais en considérant le stade et la sensibilité des variétés, aucune parcelle n'a aujourd'hui atteint le seuil de nuisibilité. La rouille jaune se fait plus discrète, avec une seule parcelle observée cette semaine. Vigilance pour la rhynchosporiose, certaines parcelles présentent déjà des foyers importants (3 parcelles sur 19 ont franchi le seuil de nuisibilité). Aucune parcelle n'a dépassé le seuil de nuisibilité pour la rouille naine et l'oïdium, mais ces maladies sont bien présentes dans le réseau, la vigilance reste de mise.

Observations réalisées cette semaine (voir carte) sur :

59 parcelles fixes de blé tendre d'hiver (dont 4 partiellement non traitées) 

24 parcelles fixes d'orge d'hiver (dont 2 partiellement non traitées)

BLÉ : stades phénologiques

Cette semaine en Normandie, 59 parcelles de blé tendre ont été observées pour des semis du 1er octobre au 13 janvier. La majorité des parcelles est au stade épi 1 cm (47 % soit 28 parcelles). Elles ont été semées entre le 6 octobre et le 26 novembre. 25 % soit 15 parcelles sont encore aux stades tallages. Tous les départements normands sauf l'Orne sont concernés. Ces parcelles ont été semées courant novembre et décembre sauf pour 2 parcelles de Seine Maritime semées respectivement les 8 et 16 octobre avec les variétés PONDOR et KWS DAKOTANA (toutes deux à fin tallage). 5 % soit 3 parcelles ont atteint le stade 2 nœuds. Il s'agit de parcelles de l'Orne et de l'Eure semées entre le 2 et le 11 octobre avec les variétés KWS EXTASE ainsi qu'un mélange.

ORGE : stades phénologiques

Cette semaine 24 parcelles d'orge ont été observées sur le territoire normand pour des semis réalisés entre le 1er octobre et le 2 décembre. La majorité des parcelles est au stade épi 1 cm (67 % soit 16 parcelles). Elles ont toutes été semées en octobre, dans toute la Normandie sauf la Manche. Une seule parcelle est encore au stade fin tallage. Il s'agit de la variété LG CAIMAN semée dans l'Orne le 2 décembre. Une parcelle a atteint le stade 2 nœuds. Il s'agit de la variété LG ZEBRA semée dans l'Orne le 1er octobre.

Observations sur blé tendre

Septoriose : sur les 42 parcelles observées en blé tendre au niveau de la septoriose, 29 parcelles (soit 69 %) situées dans l'ensemble des 5 départements normands présentent des symptômes sur F3 à hauteur de 10 à 100 % de feuilles touchées. Sept parcelles présentent également des symptômes sur F2 à hauteur de 10 à 30 % des feuilles touchées ; et 2 parcelles sur F1 à hauteur de 10 % des feuilles atteintes (variété CHEVIGNON dans le Calvados et la Seine-Maritime). Sur les 3 parcelles observées ayant atteint le stade 2 nœuds, aucune n'a atteint le seuil de nuisibilité.

Rouille Jaune : sur les 33 parcelles observées en blé tendre au niveau de la rouille jaune, une seule parcelle présente des symptômes, et avec une intensité très faible (10 % des F3 atteintes). Il s'agit de la variété KWS EXTASE semée le 2 octobre dans l'Eure, et actuellement au stade 1 nœud. À ce stade le seuil de nuisibilité n'est pas atteint pour cette parcelle.

Observations sur orge d'hiver

Rhynchosporiose : sur les 19 parcelles d'orge observées pour la rhynchosporiose, 12 parcelles présentent des symptômes sur F3 (10 % à 70 % des F3 touchées) ; 4 sur F2 (5 à 50 % des F2 touchées) et 2 parcelles sur F1 (10 et 20 % des F1 atteintes). En considérant le stade, et les conditions climatiques actuelles, 3 parcelles ont dépassé le seuil de nuisibilité cette semaine. Il s'agit des variétés KWS FARO, SY GALILEOO et d'un Mélange, semées dans l'Orne et la Manche, et toutes au stade 1 nœud.

Helminthosporiose : sur les 17 parcelles d'orges observées pour l'helminthosporiose, 6 présentent des symptômes à hauteur de 5 à 30 % des 3 dernières feuilles atteintes. En considérant le stade et la sensibilité des variétés, aucune parcelle n'a atteint le seuil de nuisibilité cette semaine.

Rouille naine : sur les 17 parcelles d'orges observées cette semaine, 7 parcelles présentent des symptômes de rouille naine à hauteur de 5 à 10 % des 3 dernières feuilles atteintes pour 6 d'entre elles. Une autre parcelle est concernée à hauteur de 50 % des 3 dernières feuilles atteintes : il s'agit de la variété DEMENTIEL dans L'Eure mais encore au stade Epi 1 cm. En considérant le stade et la sensibilité des variétés, aucune parcelle n'a atteint le seuil de nuisibilité cette semaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Le non-respect de l'interdiction de taille entraîne une réduction de 3 % sur le montant des aides de la PAC.
Haies : regards sur la complexité réglementaire.
La gestion des haies devient un véritable défi pour les agriculteurs, confrontés à une réglementation complexe tant au niveau…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole