Aller au contenu principal

Biosécurité : le zonage de l’exploitation.

© GDS France

Le zonage est sans aucun doute l’une des parties les plus complexes de la biosécurité.

Trois grandes zones doivent en effet être différenciées sur le plan de l’exploitation :

la zone non professionnelle (ou zone publique) : elle est située à l’extérieur du site d’exploitation. On y trouve notamment le « parking » des véhicules des intervenants et visiteurs, ainsi que l’aire d’équarrissage ;

la zone professionnelle : c’est l’espace situé juste à l’extérieur de la zone d’élevage (voir ci-dessous). Son accès est limité aux personnes et véhicules autorisés (transport des animaux et intrants). C’est dans cette zone que sont stockés les aliments, les effluents, la litière ou encore le matériel agricole. Le cas échéant, les ateliers de transformation fermière doivent également y être placés ;

la zone d’élevage : c’est la zone où logent et circulent les animaux. Elle comprend : les bâtiments d’élevage, les parcs, l’infirmerie, la nurserie ou encore le local d’isolement des animaux récemment introduits.
L’accès à ce secteur doit être très restreint.

 

De manière très schématique, voici donc à quoi peut ressembler le zonage d’un élevage. La visée de ce zonage est d’éviter la transmission d’agents pathogènes d’une zone à l’autre ; on retrouve donc bien ici la notion de lutte contre l’introduction, la circulation et la diffusion des agents pathogènes.

En pratique, ces trois « espaces » doivent être clairement et physiquement identifiés : l’éleveur met en place une délimitation (chaine, corde…) et une signalétique (panneau, fléchage, affichage) adaptées, indiquant les zones accessibles ou non aux véhicules et personnes extérieurs.

Une fois le zonage effectué, les différents flux (animaux, intervenants, alimentation, litière, véhicules…) doivent aussi être répertoriés sur le plan de l’exploitation.

 

Votre GDS/GDMA est à votre disposition pour vous accompagner dans l’établissement de votre plan de biosécurité (conseil individuel ou formation collective).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole