Aller au contenu principal

Binôme forces du feu et agriculteurs, le combo gagnant.

Le bilan feu de la saison 2023 dans le département de l’Eure est rassurant. L’aide du monde agricole et le professionnalisme des équipes du Sdis y sont pour quelque chose. Il a été présenté mercredi 11 octobre, au Neubourg.

Vue de drone d’une intervention des sapeurs-pompiers.
Vue de drone d’une intervention des sapeurs-pompiers.
© DR.

« On disposera des moyens des agriculteurs », s’était félicité le préfet Babre, à l’occasion de la signature d’une convention liant le Sdis 27 au monde agricole en juin dernier [voir article de l’édition du 22 juin : Prévention incendie : des binômes entre forces du feu et agriculteurs. NDLR] C’est chose faite. Précisions cartographiques, mise à disposition de matériels… « Le monde agricole fait désormais partie intégrante de notre engagement opérationnel », introduit le colonel hors-classe Emmanuel Ducouret, directeur départemental du Sdis de l’Eure, à l’occasion de la présentation du bilan feu de la saison 2023, mercredi 11 octobre, au Neubourg.

 

MOINS 46 % DE SURFACES BRULEES

« Le département est en vigilance sécheresse depuis mars dernier et, pourtant, nous avons eu des conditions météorologiques atypiques, relate le lieutenant-colonel Alain Loriot, adjoint au chef du groupement des opérations. Sur les cartes de prévention des risques, les couleurs allaient de tout à rien. Il a fallu analyser précisément. Nous avons pris beaucoup plus de précautions. » Le nouveau dispositif opérationnel des sapeurs-pompiers de l’Eure, renforcé par la participation des agriculteurs, a été efficace. « Nous notons une baisse de 30 % des feux agricoles et 46 % de surfaces brulées », souligne le lieutenant-colonel Alain Loriot. Sur la totalité des feux de la saison, 1 956 sapeurs-pompiers ont été engagés. « L’Eure est le premier département en termes de nombres de feux mais pas en superficie, ce qui prouve l’efficacité de notre action. Les feux sont contenus très rapidement », a précisé le préfet Simon Babre.

 

TROIS AXES DE TRAVAIL

Alors que la saison 2023 est terminée, les réflexions pour 2024 sont déjà réalisées. La pérennisation des risques (en maintenant les échanges avec le monde agricole et forestier), l’amélioration des moyens et le développement des compétences sont les trois axes de travail pour l’année. « Nous allons aussi soutenir le travail national de prévention contre les feux grâce à l’outil de situation opérationnel partagé », conclut le colonel hors-classe Ducouret. •

 

La saison 2023, c’est…

150 interventions

1 952 sapeurs-pompiers engagés

314 ha brûlés

46 % de surfaces brulées en moins

26 habitations protégées

6 personnes et 3 chevaux évacués

4 fermes préservées

4 engins agricoles préservés (tracteurs et moissonneuses-batteuses)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Témoignage de Christophe Gachet, Heizomat, sur les spécificités des chaudières polycombustibles, capable d'accueillir du miscanthus.
Miscanthus : une solution pour les agriculteurs et les collectivités ?
Utiliser directement une production locale de miscanthus pour chauffer des équipements communaux, c'est possible ! Le 29…
Six installations plutôt qu’un (des) agrandissement(s).

Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d’une opération foncière inédite…

La section en plein débat.
Section lait FNSEA 27.
Le 22 mars, Benoit Gavelle réunissait les producteurs de lait. Acquis syndicaux, conjoncture, prix du lait en débat. 
Mathieu Poirier et Béatrice Hoogterp (à droite) de l'antenne de Bernay de la Chambre d'agriculture ont animé les débats.
Les GDFA phosphorent pour une agriculture ambitieuse.
Pour la première fois, les 3 GDFA (Groupes de Développement Féminins Agricoles) de l'Eure (Avre & Iton, Pays d'Ouche et…
Terre de Lin accueille le président Morin.

Hervé Morin a découvert les nombreux domaines d’activité de la coopérative Terre de Lin et sa volonté de soutenir la filière…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole