Aller au contenu principal

Bilan de la 1ère visite des sojas conduits en Bio dans l'Eure et les Yvelines.

Dans le cadre de CAP Protéines, Terres Inovia, en collaboration avec la coopérative Sevépi, suit un observatoire de 13 parcelles de soja conduites en agriculture biologique et situées sur les départements de l'Eure et des Yvelines. Après deux mois de mise en culture, les sojas sont entrés en floraison ou devraient y arriver très prochainement pour les dernières parcelles semées.

© Matthieu Charron

UN SEMIS DANS LE SEC, AYANT ENTRAINE DES LEVEES HETEROGENES

Cette année, les semis ont eu lieu pour la majorité entre le 25 avril et le 15 mai et ont été réalisés dans de bonnes conditions. Les levées ont été rapides, favorisées par des températures élevées mais hétérogènes dans certaines situations où les pluies ont été rares. Les peuplements relevés vont de 18 à 72 pieds au m² (moyenne de 42 pieds/m²). Quatre parcelles ont moins de 30 pieds/m² et se sont très fortement salies. Malgré des fenêtres climatiques favorables aux passages d'outils mécaniques, seulement la moitié des parcelles sont propres à la mi-juin. Les sojas étant encore relativement petits, des passages de bineuse lorsque l'écartement le permet sont encore possibles.

Du côté des ravageurs de début de cycle, on note quelques attaques d'oiseaux (pigeons et corbeaux principalement) mais qui sont restées relativement limitées cette année. Quelques tiges coupées, signes de dégâts de lièvres ont aussi été relevées mais de manière peu importante (maximum de 10 % de pieds attaqués).

 

UNE FLORAISON TRES PRECOCE DANS CERTAINES PARCELLES

Les conditions sèches et chaudes du début de cycle ont pu conduire dans certaines situations à une accélération du développement des sojas et à une arrivée très précoce des premières fleurs. Ainsi, 4 parcelles du réseau, semées entre le 25 avril et le 5 mai, ont débuté leur floraison dès la mi-juin (soit 40 à 45 jours après les semis) alors que les sojas sont encore très peu développés (hauteur de 20-25 cm max) et au stade V4-V5 (soit 3-4 feuilles trifoliées).

Les conditions climatiques sèches du début de cycle ont aussi eu un impact négatif sur la mise en place des nodosités. Si l'ensemble des parcelles présentent des nodosités, leur nombre et leur taille restent assez limités. Seules 3 parcelles présentaient une bonne nodulation avec plus de dix nodosités par plante lors de la visite à la mi-juin à des stades moyens compris entre V3 et V5. Ces premières observations seront complétées par deux autres visites prévues à floraison et en fin de cycle.

 

Pour plus d'informations, contactez Matthieu Charron, référent soja zone centre et ouest. : m.charron@terresinovia.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole