Aller au contenu principal

Agrial, des attentes fortes pour 2019

La FRSEA et les JA Normandie ont lancé une pétition en ligne afin d'interpeller les dirigeants d'Agrial sur l'insatisfaction des producteurs de lait au regard des prix annoncés.

Les représentants de
la FRSEA et des JA, à
Caen, lors de la remise de la
pétition qu'ils avaient lancée en
octobre.
Les représentants de
la FRSEA et des JA, à
Caen, lors de la remise de la
pétition qu'ils avaient lancée en
octobre.
© T.G.

Début octobre, la FRSEA et les JA Normandie ont lancé une pétition en ligne afin d'interpeller les dirigeants d'Agrial sur l'insatisfaction des producteurs de lait au regard des prix annoncés pour le quatrième trimestre de l'année 2018. Plus de 1700 signatures ont été recueillies, et l'heure est au bilan ! S'il est désormais acté qu'en 2018, Agrial est l'entreprise laitière normande ayant le moins bien rémunéré les producteurs de lait (312,04 EUR en moyenne soit 2,26 EUR de moins qu'en 2017), les représentants de la FRSEA et des JA attendent de pied ferme les annonces de prix pour le début d'année 2019. « Le groupe Agrial se doit de porter un message encourageant vis-à-vis des producteurs de lait, de donner des perspectives à ses coopérateurs et d'afficher sa volonté de revalorisation du prix du lait conventionnel. » A l'occasion des nombreuses réunions ayant eu lieu entre les deux syndicats et la coopérative, les représentants de la production laitière n'ont cessé de rappeler à Agrial qu'il est indispensable que le groupe tienne ses engagements et s'inscrive pleinement dansla concrétisation des états généraux de l'élimentation. Agrial doit être pro-actif visà-vis de la nouvelle législation et anticiper la publication de l'ordonnance visant la coopérationen travaillant dèsmaintenant sur une nouvelle formule de détermination du prix du lait. Ces objectifs et attentes n'ont pas manqué d'être à nouveau rappelés lors de la remise officielle de la pétition FRSEA / JA à Agrial, le lundi 17 décembre. Une certaine amertume se fait sentir chez les représentants de la production laitière après cette rencontre, le groupe coopératif n'ayant donné ni réponse ni engagements pour l'année à venir.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole