Aller au contenu principal

AG des Irrigants de l'Eure : l'eau, l'enjeu majeur des prochaines années...

Alors que l'hiver n'est pas encore terminé et que la pluie se fait toujours attendre, la situation hydrologique inquiète les irrigants présents. Si la campagne d'irrigation 2022 s'est globalement bien passée, à l'heure actuelle l'état des nappes est au niveau modéré bas. Le 28 mars prochain se tiendra le premier comité sécheresse qui fera état des différents seuils d'alerte des bassins qui se traduisent ensuite par la prise d'arrêtés avec les mesures de restriction d'irrigation.

© CR

Les projets de forage contribuent à la dynamique de nos territoires en créant de la valeur ajoutée et de l'emploi dans les exploitations et dans les filières concernées. Ces projets se font toujours plus nombreux dans notre département, mais certains secteurs se trouvent désormais en tension avec à terme l'interdiction de nouveaux forages. Ces dernières années, un gros travail a également été engagé entre l'Association des Irrigants et la DDTM dans la régularisation des forages.

 

DES MESURES A RESPECTER

Les exploitations comme les autres utilisateurs d'eau se doivent d'être en règle sur les volumes prélevés au regard des volumes autorisés, au risque de remettre en cause la légitimité de leurs besoins et donc la pérennité de leurs outils de travail. Et aussi de rappeler les mesures que tout irrigant doit respecter, à savoir, déclarer ses volumes, tenir un enregistrement de ses tours d'eau, avoir un compteur conforme. Leur non-respect est d'ailleurs pénalisable au titre de la PAC et de l'OFB.

L'occasion aussi de revenir sur les contrôles de l'OFB avec le témoignage d'un irrigant qui a souhaité partager son expérience de « contrôlé » par l'OFB. Un dépassement d'horaire qui a conduit à une convocation de police dans les bureaux de l'OFB ! « Il est demandé de renoncer à ses droits civiques avant d'être auditionné pendant une heure », une expérience traumatisante. La fin d'audition se termine avec un appel chez procureur de la République avec une proposition d'amende. C'est du pénal. L'Association poursuivra sa communication auprès des irrigants afin que les mesures à respecter soient mieux connues. Il a notamment été rappelé que les irrigants sont informés par SMS par la DDTM lors de l'évolution du seuil de leur bassin pour qu'ils puissent rapidement adapter la réponse appropriée.

 

UTILISER UN OUTIL DE PILOTAGE

Les travaux de l'assemblée se sont poursuivis par l'intervention de Thierry Bordin, de la Chambre d'agriculture Centre-Val de Loire, sur l'évolution l'outil de pilotage Net'Irrig.

Si les agriculteurs constatent déjà sur le terrain les effets du changement climatique, ils sont conscients de la vulnérabilité de leur exploitation face au manque d'eau et à la nécessité d'une gestion économe de la ressource. Pour concilier la préservation de la ressource et les besoins des cultures, l'Association des Irrigants de l'Eure a dès le début de son activité encouragé les irrigants à utiliser un outil de pilotage. Cet outil permet d'anticiper les besoins en eau des cultures, aussi bien pour la date d'irrigation optimale que le volume d'eau à apporter.

« Aujourd'hui, la pression sur l'eau est de plus en plus importante, on ne peut faire n'importe quoi, la mise en conformité des forages est obligatoire, une zone de non-traitement de 5 m à respecter dans le forage de plaine » rappelle Benoit Martin. Comme chaque année, Guillaume Henrion de la DDTM, a fait le point sur les arrêtés sécheresses, les dérogations possibles et les suites des contrôles. Il a également rappelé la réglementation des forages. « Et ce n'est pas parce qu'un irrigant est autorisé à forer, qu'il est autorisé à pomper de l'eau ». Un dossier d'autorisation de prélèvement est obligatoire pour être autorisé à pomper un volume qui sera déterminé en fonction des surfaces à irriguer et de la pression sur la ressource.

 

DEVELOPPEMENT ET DIVERSIFICATION

L'Association des Irrigants de l'Eure s'inscrit donc dans une trajectoire de développement et de diversification, et défend une approche qui se base sur un dialogue entre les acteurs agricoles et les représentants de l'État dans notre département, un dialogue qui a toujours été très constructif dans l'Eure. L'Association continuera de se mobiliser pour que les projets d'irrigation puissent déboucher avec des solutions adaptées. Benoit Martin, co-président de l'Association rappelle aux agriculteurs de ne pas engager de travaux avant d'avoir effectué toutes les démarches nécessaires, sans lesquelles ils pourraient se retrouver dans la situation d'une l'interdiction de prélever.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Les membres de la FNSEA 27 en visite à l'Assemblée Nationale.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 délocalisé à Paris.
Le conseil d'administration de la FNSEA 27 a débuté son déplacement à Paris par la visite de l'Assemblée nationale.
Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Le cru 2024-2026 du conseil d'administration JA 27. "Une jeune équipe ambitieuse qui prend place", tels ont été les premiers mots de son nouveau président Romain Loiseau, installé depuis 2020 dans le Pays d'Ouche (volaille label, pomme et vache allaitante).
JA 27 : la nouvelle équipe dans les starting-blocks.
Romain Loiseau est le nouveau président de JA 27. Il succède aux deux coprésidents Christophe Chopin et Denis Phiquepron.…
Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole