Aller au contenu principal

Actions syndicales sur tous les fronts

Après deux actions appelant les agriculteurs à se montrer en nombre, le 3 octobre à Vernon et le 8 octobre sur l'autoroute A 13 à Buchelay, les revendications se poursuivent

Au Neubourg, la FNSEA 27 a remarquéque l'intitulé de certain produits laisse croire que ce sont des produits locaux alors que ce n'est pas le cas.
Au Neubourg, la FNSEA 27 a remarquéque l'intitulé de certain produits laisse croire que ce sont des produits locaux alors que ce n'est pas le cas.
© Cyril Cabrol

Samedi 22 octobre, la FNSEA et les JA de l'Eure ont lancé une campagne de vérifi cation de l'étiquetage des produits alimentaires en grandes surfaces sur le thème : « n'importons pas l'alimentation que nous ne voulons pas  ». 
Des équipes d'agriculteurs se sont rendus dans trois supermarchés du département.
Ils ont arpenté les rayons en compagnie des consommateurs pour distinguer les produits dont l'origine est certaine de ceux dont elle est incertaine. Agriculteurs et consommateurs ont ainsi apposé un smiley vert sur les produits qui identifiaient clairement l'origine et un smiley rouge sur ceux où elle est clairement déficiente. 
Tous les participants ont ensuite été invités à publier la photo des produits stickés en rouge sur les réseaux sociaux avec l'hashtag #sauvetonpaysan.

DE NOMBREUSES INCOHÉRENCES 
Le bilan est mitigé. Il a été constaté de nombreuses incohérences d'étiquetage, en particulier sur les produits transformés et le miel. La mention « produit d'origine U.E. / non U.E.  » est malheureusement bien trop répandue. Philippe Sellier, président de la section bovine de la FNSEA 27 était à Pont-Audemer, où il a remarqué que « les produits simples sont globalement bien identifiés ; mais dès que les produits sont transformés, c'est autre chose... Tous les rayons sont concernés et le bio est logé à la même enseigne.  » Le consommateur ne peut donc pas faire de choix en connaissance de cause. 
Pascal Lerique, éleveur dans l'ouest du département et en action à Pont Audemer lui aussi, souligne que « beaucoup de consommateurs ont pris conscience des défauts d'étiquetage grâce à cette opération et ont promis de la vigilance à l'avenir». Philippe Dubuisson, en action au Neubourg, fait des constats similaires et relève par ailleurs que « certaines appellations commerciales viennent installer le doute dans l'esprit du consommateur laissant penser à travers la marque que certains produits sont locaux ». Indépendamment des contrôles sur les étiquetages, Amaury Levesque, sur le site d'Incarville, note « les progrès des grandes surfaces qui proposent plus de local qu'auparavant». Tout n'est pas négatif !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Céline Lefevres entourée de son ancien et nouveau président. "La qualité du binôme président-directrice est fondamentale pour faire grandir l'entreprise en toute sérénité", insistent de concert Patrick Pottier et Gilles Lancelin.
AS 27 : Patrick Pottier passe le flambeau à Gilles Lancelin.
En cette année olympique, Patrick Pottier, président d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure) depuis 2013, a passé le 11 …
C'est parti pour le festival Agricult'Eure en Folie.
Toute l'équipe de Jeunes Agriculteurs de l'Eure est heureuse de vous annoncer la seconde édition du festival " Agricult'Eure en…
Des évolutions sur la fiscalité du foncier sont attendues.
Fiscalité et agrivoltaïsme au menu des propriétaires ruraux.
La fiscalité du foncier agricole et le cadre de développement de l'agrivoltaïque étaient à l'ordre du jour de la section…
La charte a été officiellement signée le 16 avril lors d'un point agricole avec Simon Babre, préfet de l'Eure.
Charte de déontologie des contrôles.
Les agriculteurs ne sont pas des délinquants en puissance, mais ce ressenti est une pression qui pèse sur leurs épaules : comment…
De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette.
Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…
Plus de 3 000 cactus poussent sur l'exploitation de Jessy Charetiers.
La Normandie devient une terre à cactus 
Jessy Charetiers, jardinier-paysagiste indépendant installé à Courbépine (Eure), cultive plus de 3 000 cactus 100…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole