Aller au contenu principal

4e Comité ressource en eau : les efforts de sobriété ont porté leurs fruits, les interdictions d'arrosage ont été respectées

Suite au comité ressource en eau réunit le 12 juillet dernier, les zones de vigilance, d'alerte et d'alerte renforcée sont maintenues sans aggravation dans l'Eure

SITUATION DE LA SÉCHERESE DANS L’EURE
SITUATION DE LA SÉCHERESE DANS L’EURE
© DDTM27

Les mesures de restriction des usages de l'eau dans les communes placées en alerte et alerte renforcée se poursuivent donc :

o le niveau d'alerte sur la majorité du département, celle située à l'ouest de la Seine ;

o le niveau d'alerte renforcée sur le secteur Eure aval (23 communes), du fait de niveaux de nappe particulièrement bas ;

o le maintien en vigilance au nord et à l'est de la Seine sur l'Epte et l'Andelle, où la situation est plus favorable.

Le passage en alerte correspond au premier niveau de restriction des usages de l'eau et vise une réduction des prélèvements non essentiels à hauteur de 30 %, afin d'économiser la ressource en eau pour l'alimentation en eau potable et pour la préservation de la vie aquatique dans les cours d'eau et les plans d'eau.

Les mesures de restriction s'adressent aux particuliers, aux collectivités, aux industriels et aux agriculteurs. Sont notamment mises en place des interdictions d'arrosage des jardins et d'irrigation des cultures de 11 h à 18 h. Le lavage des véhicules reste possible uniquement en station de lavage avec les appareils à haute pression, ou les rouleaux munis du système de recyclage. Le remplissage des piscines est interdit.

Le niveau d'alerte renforcé activé sur l'Eure aval est le 2e niveau de restriction. Les horaires d'interdiction d'arrosage des jardins et d'irrigation des cultures sont notamment étendus de 9 h à 20 h.

La situation de vigilance sur l'Epte et l'Andelle ne s'accompagne pas de mesures de restriction des usages de l'eau.

 

CAMPAGNE DE CONTRÔLES

Une campagne de contrôles avait été programmée par les services de la DDTM mais aussi par l'OFB entre le 3 et le 10 juillet. À l'issue de ces contrôles, l'OFB a tenu à souligner le bon respect des mesures de restriction. Dans ce contexte de fortes chaleurs, la tendance générale est à l'économie d'eau et les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés. Les efforts de sobriété ont porté leurs fruits, les interdictions d'arrosage ont été respectées. L'Association des Irrigants de l'Eure rappelle que les agriculteurs poursuivent leurs efforts, déjà reconnus, par l'utilisation de techniques et de matériels encore plus économes en eau, pour demain pouvoir continuer d'irriguer.

L'Association réaffirme aussi sa volonté de continuer d'accompagner les irrigants dans leurs projets,

forages, etc. Elle rappelle l'importance d'utiliser des outils de pilotage permettant de gérer les volumes d'eau et d'activer le cas échéant, le dispositif dérogatoire.

 

 

Pour connaitre les restrictions des usages de l'eau qui vous concernent, connectez-vous sur le nouveau site internet http://vigieau.gouv.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole