Aller au contenu principal

42 inspecteurs de l'environnement battent campagne.

Sous autorité du préfet de l'Eure (Simon Babre) et pilotée par la DDTM, une opération de contrôle inter-services de l'environnement s'est déroulée mardi dernier entre les secteurs de Vernon et Gaillon. Fil rouge : la qualité de l'eau. La largeur des bandes enherbées le long des cours a été vérifiée.

Au côté du préfet de l'Eure, des agents de la DDTM, DREAL, DRAAF,
DDPP, OFB, ARS, DRIEAT, VNF mais également SDIS, Gendarmerie, Police, Brigade fluviale...
Au côté du préfet de l'Eure, des agents de la DDTM, DREAL, DRAAF,
DDPP, OFB, ARS, DRIEAT, VNF mais également SDIS, Gendarmerie, Police, Brigade fluviale...
© TG

Mardi 11 octobre dès potron-minet, Romuald Baudry et Ludovic Soulard crapahutent dans une parcelle du sud de l'Eure pour rejoindre en bas de coteau le lit d'un petit cours d'eau. Objectif des deux correspondants territoriaux de la DDTM (antenne de Bernay), vérifier plans à l'appui les bonnes pratiques agricoles versus directive nitrates et bande enherbée. En différents endroits et sur plusieurs centaines de mètres, ils vont poser la mire pour vérifier que la règle des 5 m est bien respectée. Pas d'anomalie en l'occurrence mais ce n'est pas toujours le cas à l'occasion des 25 contrôles directive nitrates qu'ils auront effectués à la fin de l'année. L'exploitant agricole a été prévenu de la démarche mais n'est pas présent. Romuald et Ludovic le rencontreront cependant en début d'après-midi pour une poursuite un peu plus administrative de ce contrôle.

 

POUR MIEUX COORDONNER LES ACTIONS

Les deux agents de la DDTM font partie de la bonne quarantaine de personnes mobilisées le temps d'une journée pour une opération de contrôle inter-services de l'environnement, avec l'eau en fil rouge, entre les secteurs de Vernon et de Gaillon. Il ne s'agit pas d'une opération coup de poing mais « d'expliquer les bonnes conduites à respecter dans le cadre d'une vision pédagogique », a préalablement insisté au briefing matinal au départ d'Autheuil-Authouillet Simon Babre, préfet de l'Eure. Il s'agit également aux différents services de mieux se connaitre, de coordonner leur action et d'agir sur une même masse d'eau, en l'occurrence à proximité de la Seine.

Cette journée de contrôle avec réalisation de constats aboutira à des rapports de contrôle notifiant une conformité ou un manquement. Dans ce dernier cas, la recherche de mise en conformité à brève échéance sera privilégiée. Attention cependant, la procédure judiciaire en cas d'infraction n'est pas exclue. Bilan plus exhaustif de ce 11 octobre à l'occasion d'une réunion de restitution en novembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole