Aller au contenu principal

AS 27 : la facturation électronique et de nouveaux dossiers dopent l'activité.

Plus de 50 nouveaux dossiers en un an avec un rythme aussi soutenu en 2023 combiné à l'arrivée de la facturation électronique dopent l'activité d'AS 27 (Accompagnement Stratégie Eure). « Pour conserver cette performance, nous nous appuyons sur 23 collaborateurs mais nous sommes toujours en veille sur le recrutement », s'est félicité son président Patrick Pottier.

© TG

« La facture électronique : même pas peur ! » A l'occasion de l'assemblée générale d'AS 27 qui s'est tenue le 19 septembre dernier, Patrick Pottier et Céline Lefevres, respectivement président et directrice de la structure, ont affiché un sentiment de sérénité devant des adhérents venus en nombre chercher de l'info. Au coeur des discussions, la facturation électronique. Sa mise en place a pris un peu de retard sous les coups de butoir du Medef (syndicat patronal) mais elle arrive quand même à grands pas. Il est temps pour les agriculteurs et les artisans d'ouvrir dans les plus brefs délais le dossier pour être prêts le jour J. AS 27, grâce à sa fédération nationale réunissant une quarantaine de centres, est dans les starkings-blocs depuis plusieurs mois. Un travail d'anticipation qui lui permet aujourd'hui de proposer une plateforme commune de dématérialisation. « Une centaine est proposée à l'agrément et vous allez bientôt être démarché commercialement », ont prévenu les responsables d'AS 27. Dans cette jungle de l'offre, il convient de faire les bons choix, car « la facture électronique n'est pas un simple PDF. Il s'agit d'un traitement numérique de bout en bout ». Mieux vaut en la circonstance être bien accompagné.

 

CONCRETEMENT ON FAIT QUOI ?

Si le calendrier est encore évolutif, il sera cependant précisé dans les prochains jours. Jérémy Taochy (responsable régional produit de gestion chez AGIRIS, filiale d'ISAGRI) a priorisé les actions à mener au plus vite. « Collecter les numéros de SIREN de vos clients, choisir une plateforme avant juillet 2024, adapter votre système informatique si nécessaire », a-t-il entre autres listé. Auparavant, il a rappelé le pourquoi d'une telle réforme : « prévention de la fraude TVA, meilleure compétitivité des entreprises, réduction du coût des factures et des délais de paiement, meilleure connaissance de l'activité de l'entreprise et, dans une moindre mesure, faciliter les déclarations TVA ». Dans la salle, les questions ont été nombreuses et très précises. Force est de constater que des zones d'ombre persistent : « les cas particuliers sont en cours de réflexion ». Quant à savoir si le coût de la comptabilité va baisser ? « Il est trop tôt pour le dire ». Il en est de même pour le temps à y consacrer. Alors in fine, quel intérêt ? Pour l'administration, une surveillance rapprochée des flux financiers à n'en pas douter. Pour l'agriculteur ou l'artisan, plus de précision au quotidien dans la gestion de son entreprise.

Qu'on ne s'y trompe pas cependant, « l'humain ne sera pas remplacé », insiste Patrick Pottier. AS 27 l'assure, cette évolution va ouvrir la voie à de nouveaux services à la personne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

ALEXANDRE RASSAËRT, président du Département de l’Eure

 Les agriculteurs ne font pas que parler d’écologie, ils la pratiquent 

A…

Reprendre la main sur les autorités indépendantes.

Anses, OFB, Agences de l’Eau (…)« Il faut reprendre la main sur les autorités indépendantes, les mettre sous contrôle…

Prix du lait : les bons et les mauvais élèves.
Retour sur la tournée régionale de la FNPL en région Normandie.

Le 8 février dernier, la Fédération nationale des Producteurs de Lait (FNPL) est venue échanger avec les éleveurs de la…

FNSEA et JA ciblent aussi l’Office français de la biodiversité (OFB), accusé de porter l’effort sur la verbalisation des agriculteurs plutôt que de développer leurs autres missions
Crise agricole : 100 propositions de la FNSEA.
Alors que le mouvement de contestation agricole touche plus de 85 départements français, la FNSEA et JA ont fait part, le 24…
Désherber son colza en secteur à enjeu eau.

Implantée pendant près de 10 mois en terre, la réussite de la culture du colza passe par une bonne implantation, en limitant…

Dans le verger. "Notre modèle bio, qui nous est propre, semble fonctionner parce que nous sommes dans une grande ville", insiste avec prudence Jennifer et Aurélien Thibaux.
Circuits courts : réponse partielle aux interrogations.
Services de l'Etat, Département et Chambre d'agriculture, après avoir déjeuné à la cantine de l'école primaire Paul Eluard de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole