Aller au contenu principal

175 millions pour les producteurs de porcs : à vos claviers !

Le ministre de l'Agriculture a annoncé le 31 janvier un plan d'aide à la production porcine de 270 millions d'euros. Le deuxième volet est ouvert depuis ce lundi. Il fermera le 15 mai. Il faut faire vite !

© REUSSIR

L'enveloppe attribuée à l'aide aux producteurs de porcs était partagée en trois : la prise en charge de cotisations sociales pour 20 millions d'euros, une aide d'urgence pour 75 millions d'euros et une aide de structuration de 175 millions d'euros. La prise en charge des cotisations sociales sera effective en fin d'année, au moment du règlement du solde. Pour en bénéficier, les éleveurs doivent dans un premier temps demander un report de paiement à leur caisse de MSA, puis solliciter une prise en charge.

En ce qui concerne l'aide d'urgence, elle se traduisait par une aide forfaitaire de 15 000 Ä pour les producteurs en mesure de prouver qu'ils avaient utilisé 80 % de leur crédit de trésorerie sur une période d'un mois. L'enveloppe attribuée à la région a été consommée et le guichet est fermé depuis le 15 avril.

 

DU 25 AVRIL AU 15 MAI

L'aide de structuration est dotée de 170 millions d'euros. Elle est ouverte du 25 avril au 15 mai selon la règle « premier arrivé-premier servi ». Le dépôt du dossier générera un e-mail d'accusé de réception lequel établira le rang de dépôt de la demande. Elle sera versée aux producteurs qui ont vendu au moins 500 porcs sur l'année civile 2021, 200 en zone défavorisée. L'aide est proportionnée au nombre de porcs vendus entre le 1er septembre 2021 et le 28 février 2022. Elle est variable selon le taux de spécialisation de l'éleveur, c'est-à-dire selon la part du chiffre d'affaires porcin dans le chiffre d'affaires total de l'exploitation : spécialisation basse entre 20 et 50 %, spécialisation moyenne entre 50 et 80 %, spécialisation haute plus de 80 %.

Les montants accessibles sont majorés de 20 % si le producteur est installé depuis le 1er janvier 2017 ou si un membre de la société est installé depuis le 1er janvier 2017.

 

L'aide est plafonnée à 290 000 Ä. Ce plafond correspond à l'ensemble des aides dont l'entreprise a bénéficié au titre de la crise sanitaire du Covid 19. Cela signifie que l'aide obtenue au titre de l'aide d'urgence est déduite du montant obtenu sur cette aide de structuration.

Avant de déposer un dossier, il n'est pas inutile de précalculer l'aide à laquelle on peut prétendre. Une attestation comptable précisant le chiffre d'affaires de l'exploitation et le chiffre d'affaires porcin sur le dernier exercice clos devra accompagner la demande. Le centre de gestion est donc à solliciter sans tarder.

Pour obtenir l'aide, le producteur doit être propriétaire de ses animaux et justifier d'une proposition de contrat conforme à la loi Egalim 2 formulée à son client (OP ou abattoir).

 

Les dossiers sont à déposer en ligne sur le site de France Agrimer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Eure Agricole.

Les plus lus

Jean Puech d'Alissac.
"JA 76 aura le plaisir d'accueillir les Terres de Jim en 2025

JA 76 a remporté il y a quelques semaines l'organisation des Terres de Jim 2025. Jean Puech revient sur la candidature du…

Six installations plutôt qu’un (des) agrandissement(s).

Safer et JA Normandie ont réuni, samedi dernier à Petit-Caux près de Dieppe (76), les acteurs d’une opération foncière inédite…

La section en plein débat.
Section lait FNSEA 27.
Le 22 mars, Benoit Gavelle réunissait les producteurs de lait. Acquis syndicaux, conjoncture, prix du lait en débat. 
Mathieu Poirier et Béatrice Hoogterp (à droite) de l'antenne de Bernay de la Chambre d'agriculture ont animé les débats.
Les GDFA phosphorent pour une agriculture ambitieuse.
Pour la première fois, les 3 GDFA (Groupes de Développement Féminins Agricoles) de l'Eure (Avre & Iton, Pays d'Ouche et…
Terre de Lin accueille le président Morin.

Hervé Morin a découvert les nombreux domaines d’activité de la coopérative Terre de Lin et sa volonté de soutenir la filière…

Gestion des aides : calendrier administratif.
PAC 2024 : deuxième année d'application de la nouvelle PAC.
Continuité de 2023, avec des dérogations sur la conditionnalité des aides.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 175€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site l'Eure Agricole
Consultez le journal l'Eure Agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal de l'Eure Agricole