L'Eure Agricole Et Rurale 16 janvier 2020 à 08h00 | Par Florence Sellier

ZNT, la FNSEA demande un moratoire.

Dans un communiqué publié le 9 janvier, la FNSEA demande au gouvernement de repousser l'application du décret sur les zones de non-traitement à la prochaine campagne culturale. Le syndicat n'exclut pas des actions fortes les prochaines semaines.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR:

La publication le 29 décembre au journal officiel de textes imposantdes zones de non-traitement (ZNT), ainsi que leur application en urgence au 1er janvier 2020, « sidère le monde agricole. La FNSEA refuse de voir s'appliquer une réglementation imprécise, incohérente, en défiance de la science, en méconnaissance des réalités agronomiques et surtout dans une urgence injustifiée ! » Elle demande au gouvernement de revenir sur ces décisions. Elle souhaite repousser l'application de l'arrêté « au moins » à la prochaine campagne culturale afin de « poursuivre le travail sur les chartes de bon voisinage » ainsi que permettre au gouvernement de « clarifier certaines zones d'ombre de l'arrêté et de disposer de l'avis de l'Anses afin de compléter les moyens connus de réductionde la dérive. »

De plus, la FNSEA souhaite que les agriculteurs ne soient pas les seuls à porter la charge des ZNT. Elle demande une prise en charge du manque à gagner avec la possibilité de déclarer les zones non traitées en surfaces d'intérêt écologique  (SIE), jachères, prairies ou mesures agro-environnementales et climatiques (Maec) et que « les aménageurs publics ou privés incluent d'ores et déjà de telles zones de transition dans l'emprise de leurs futurs projets. »

 

RÉUNION DÉBAT DANS L'EURE LE 22 JANVIER

Dans l'Eure, la FNSEA 27, les JA 27 et la chambre d'agriculture 27 vous invitent à une réunion-débat le mercredi 22 janvier de 14 h 30 à 16 h 30 à la Maison des agriculteurs à Guichainville. Il sera évoqué les avancées possibles : réduction des ZNT grâce aux chartes et à l'utilisation de techniques réductrices de la dérive ; retrait de l'obligation de l'information préalable à toute utilisation du pulvérisateur... Les batailles à mener seront discutées : ZNT incompressible le long des écoles et autres lieux accueillant des personnes vulnérables ; ZNT incompressibles à 20 m pour les produits CMR1 ; quid des pertes de production et les surcoûts d'entretien de ces zones ; mise en oeuvre au 1er janvier 2020, sauf pour les cultures emblavées et quid de la réduction à 0 m ?

 

ET LA CHARTE DE L'EURE ?

La charte « riverains » dont le travail a été piloté par la chambre d'agriculture de l'Eure est désormais rédigée. Réunissant les représentants agricole et forestiers, les représentants des riverains (maires, associations locales) et pouvoirs publics, le texte formalise les engagements mutuels des agriculteurs, maires et particuliers, tous acteurs du territoire. Elle devra faire l'objet d'un processus de consultation publique pour être applicable et donc permettre des réductions de ZNT.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui