L'Eure Agricole Et Rurale 16 avril 2014 à 14h33 | Par F.Carbonell

Tourisme - Le tourisme en milieu rural tient toujours le rythme !

L’exercice 2013 n’aura pas été évident. Le contexte économique, la météo capricieuse... Cela dit, dans l’Eure, les adhérents de l’Adetmir ont vu leur activité plutôt bien résister.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La présidente de l’Adetmir Viviane Bertout-Barbey et la directrice Caroline Balester.
La présidente de l’Adetmir Viviane Bertout-Barbey et la directrice Caroline Balester. - © DR/DR

A l’heure de l’assemblée générale en terre neubourgeoise le 1er avril dernier, la présidente de l’as- sociation départementale de tourisme en milieu rural (Adetmir) Viviane Bertout-Barbey a analysé l’activité de la structure avec efficacité et réalisme.

De l’année 2013 bien mal engagée, peu enthousiasmante voire même inquiétante en termes d’activités, la présidente préfère retenir le moment où les téléphones se sont remis à sonner... « Avec, à la clé, une belle arrière saison, des professionnels toujours plus nombreux au rendez-vous et, au final, la satisfaction d’avoir « sauvé » la saison. Bien sûr, rien de spectaculaire, mais d’un retard de 10 par rapport à l’année précédente fin mai, notre relais termine à + 0,5 fin décembre. Ce n’est pas si un mauvais résultat au regard de ce qu’on peut constater des autres segments des hébergements... » L’occasion pour la responsable de l’association d’expliquer les raisons de cette belle résistance face aux éléments contraires.

D’une initiative à l’autre

«Si nous sommes arrivés à ce résultat (certes stagnant par rapport à 2012) c’est bien grâce à vous ! » affirme Viviane Bertout-Barbey. « C’est bien grâce à la flexibilité des adhérents sur les dates, les durées de séjours, les offres promotionnelles relayées sur les différents sites (département, région et national) mais encore le bon rapport qualité/prix et surtout le sourire et les qualités d’accueil qui sont autant d’éléments positifs !»

Et de constater aussi tout le travail réalisé par l’équipe du relais de l’Eure et son implication tout au long de l’année 2013 pour développer la marque « Gîtes de France ».

(...)



 


La suite de cet article dans l'Eure Agricole et Rurale du 17/04/14, page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Eure Agricole et Rurale se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

Toutes les familles heureuses le sont de la même manière, les familles malheureuses le sont chacune à leur façon.

Léon Tolstoï

Le chiffre de la semaine
15
15 millions d’euros d’aides européennes sont disponibles pour la France pour le programme Fruits et Légumes à l’école, a rappelé Légumes de France le 3 avril. Malheureusement, les responsables de la filière craignent que les lourdeurs administratives ne rebutent les opérateurs pour utiliser ce dispositif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui