L'Union du Cantal 18 juin 2020 à 17h00 | Par PO

Tiques : des parasites tout sauf anecdotiques

Les tiques prolifèrent ce printemps, s’accrochant tant au mollet des randonneurs qu’aux coussinets de votre animal de compagnie qu’aux animaux d’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les principales maladies dangereuses pour les élevages bovins sont l’ehrlichiose, la piroplasmose ou l’anaplasmose.
Les principales maladies dangereuses pour les élevages bovins sont l’ehrlichiose, la piroplasmose ou l’anaplasmose. - © Réussir

Pourquoi tant de tiques en ce moment ?

F. P. : “Les facteurs influençant sa prolifération sont l’humidité et la température de l’environnement. Ixodes ricinus aime particulièrement l’humidité puisque ses conditions optimales de développement sont de 70 % d’hygrométrie pour une température de 20°C. En climat continental doux, comme en France, on observe en général deux pics d’activité, l’un au printemps, et l’autre en automne.” L’hiver dernier a été doux et   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Union du Cantal

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L'EURE AGRICOLE ET RURALE VOUS INFORME Votre journal vous sera normalement adressé comme à l’habitude aujourd'hui. En tant qu’abonné, vous pouvez aussi le consulter en version numérique. Pour y accéder rien de plus facile, cliquez sur l'article ci-dessous

L'équipe de L'Eure Agricole et Rurale

Le chiffre de la semaine
02 32 28 55 55
C'est votre contact pour vous abonner au journal numérique

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui